Expériencre

Les artistes travaillent pour passer maître dans un art... le RPG EST un art...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Boutique "Le soleil des Andes" [ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
£psiL¤n
Co-administratrice


Féminin
Nombre de messages : 443
Age : 27
Citation : *Refais chaque jour le serment d'être heureux*
Humeur : Happy for the moment
Powa ? : pooowaaaaaa XD Sieste powa ;)
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Boutique "Le soleil des Andes" [ouvert]   Ven 10 Avr 2009 - 12:48

Ce matin là, le soleil dardait de fins rayons dorés dans la rue, donnant une teinture ocre aux pavés usés par le temps et les hommes. La rue était encore silencieuse, y paressait un chat sur le rebord d’une fenêtre et un vélo passait de temps en temps, mais rien de plus. L’heure matinale n’était pas encore propice aux chalands pour vagabonder dans la rue commerçante.

C’est à cette heure que Sarah descendit l’escalier de l’arrière boutique pour ouvrir la porte du magasin. Son appartement se trouvait en effet à l’étage supérieur au dessus de la boutique et était directement reliée à celle-ci. La jeune femme était tout à fait réveillée et toute émoustillée par son premier jour d’activité ! Ses yeux marrons pétillaient et une ombre de sourire flottait sur ses lèvres tandis qu’elle marchait vers la vitrine sombre. Sombre car le store était encore baissé. Elle marcha jusqu’au mur pour saisir la baguette permettant de l’ouvrir. Et oui, pas de store électrique ici. Elle n’avait pas encore les moyens d’en installer un et, lorsqu’elle avait acheté le magasin, il se trouvait que la salle de vente avait la taille parfaite, aussi n’avait-elle pas hésité une seconde. Et puis elle aimait l’activité physique !

Alors que le store s’élevait petit à petit, un liseré lumineux se dessina d’abord au ras du sol. Puis il s’élargit et la salle commença à s’éclairer. La tâche lumineuse courut de l’extérieur vers l’intérieur de la pièce et atteint les pieds d’une table sur lesquelles elle entreprit de grimper. Et finalement, le soleil éclaira les premiers articles. Sur cette table étaient posés des pièces de tissus épais, brodées ou non, mais toujours aux couleurs chatoyantes : rouge carmin, jaune, vert olive, bleu, orangé, les teintes se mélangeaient en un bouillon chaud et accueillant. Ces différentes pièces de tissus étaient en l’occurrence des dessous de plats, des torchons, des gants de cuisson, bref, tout ce qui pouvait servir dans une cuisine.
Le soleil monta ensuite à l’assaut des murs. Ils étaient recouverts d’un enduit orangé à l’aspect patiné mais non vieillit. Pour tout éclairage, il y avait une lampe accrochée au plafond revêtue d’un abat jour jaune crème et quatre lampes murales, une sur chaque mur, protégées par une coupole de verre opaque, également crème.
Sur le mur de gauche, les rayons éclairèrent une ribambelle d’écharpes suspendues, certaines unies, d’autres multicolores elles aussi. A leurs pieds, des sacs et des paniers en osier s’alignaient en ordre le long du mur. A l’opposé de la pièce, on pouvait aussi admirer des nappes, des draps et des taies d’oreillers finement brodées, quelques vêtements semblant venir tout droit du Pérou, des bonnets et des gants de laines.

Il faudrait des pages et des pages pour décrire chaque objet que contenait la boutique, aussi nous contenterons-nous de dire qu’elle rassemblait une foule d’objets utiles, tous faits mains ! Car c’était la spécificité de la boutique de Sarah et elle espérait que cela attirerait de nombreux clients.

Le store complètement relevé, elle déverrouilla la porte de verre avec une petite clé, l’ouvrit toute grande et sortit à l’extérieur. Elle savoura un instant la chaleur du soleil sur son visage, yeux clos, et inspira une profonde bouffée de l’air frais du matin. Antalis renfermait beaucoup d’espoir pour elle et cette ville encore mystérieuse, où elle ne s’était véritablement installée que depuis 5 jours, semblait aujourd’hui lui offrir toutes les conditions pour faire ses premières affaires : du beau temps, une température douce, et une boutique pleine !
Toute joyeuse, elle s'engouffra à nouveau dans la boutique baignée de lumière, prête pour la longue attente qui s’annonçait.

_________________
Il était une fois une petite fleur prisonnière d'une bulle d'eau...
avatar d'antalis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Boutique "Le soleil des Andes" [ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Boutique] OPHERLINE 1 "trains éléctriques" (PARI
» "Le Dispensaire d'Hurlevent est ouvert !"
» Ouverture boutique sur Nantes "L'antre d'Alto"
» "Au P'tit Bonheur" (ré)ouvre ses portes ! [Boutique de confections de tenues et accessoires de modes]
» "Spore, cay le mal"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expériencre :: Partie Pratique :: Ville d'Antalis :: Rue commerçante-
Sauter vers: