Expériencre

Les artistes travaillent pour passer maître dans un art... le RPG EST un art...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une journée mortelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Une journée mortelle   Sam 24 Nov 2007 - 20:09

Nom du personnage à jouer : la Mort. Eh oui ! Appelée aussi la Fin, la Faucheuse, l'Horreur ou au contraire la Délivrance...tout un tas de patronymes sympas.
Sexe : Je dirais plus féminin, mais faîtes ce que vous voulez
Âge : Existe depuis que les mortels meurent...
Race : Semi-divinité ? Divinité ? Concept universel ( drôle de race ) ? Je ne sais pas, à vous de voir
Caractère et Physique général : Libre.
Détail particulièrement marquant de son passé : Libre
Particuliarité : Libre
Contexte : Libre
Manière d'écrire : Libre
Taille minimale/maximale: Plus de quarante lignes sur le forum. Maximum illimité.

Comme certains le savent, je joue moi-même le rôle de la Mort sur le forum Au Crépuscule. Et je me suis dit que ce serait intéressant de voir comment d'autres manieraient le personnage. Votre mission, si vous l'acceptez, est donc de décrire une journée dans la vie ( euh, pardons, la non-vie ) de la Mort. Je recherche avant tout l'originalité, c'est pour çà que j'apprécierais un maximum de participants, pour pouvoir contraster. Eclatez-vous ! Personne, temps, point de vue libre. Texte à envoyer bien sûr par mp.

Messieurs-dames, à vos faux, prêts, partez ! ( T___T )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bidule Doodle
Converti à l'expériencrisme fanatique
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 64
Citation : Citation. Répétition erronée d'une déclaration d'autrui.
Humeur : J'ai faim
Powa ? : God powaaa (puis synthol use)
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 25 Nov 2007 - 0:14

Bon bin j'ai répondu et je te l'ai envoyé. Je me suis bien déliré à le faire. ^^ (tant que je viens de remarquer que je me suis même pas relu. -_-' bon bin comme je me<le suis envoyé à moi-même, je vais relire mes mps pour vérifier)


boulet un jour, boulet toujours ======> []

_________________
Dans la vie il y a deux expédients à n'utiliser qu'en dernière instance : le cyanure ou la loyauté.
Comment sauver la planète ? Sortir les poubelles... ^^

Admin

(plus discret que ça, tu meurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://degenerescence.forumsfree.org/
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 9 Déc 2007 - 21:33

Lol ! Merci Bidule.

Ouah, je vois que je soulève un enthousiasme déééébordant ! Sympa...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
William C. P. W.
Plume acérée
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 28
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Jeu 20 Déc 2007 - 11:03

Opla, ma participation. Très bon sujet, merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwënâdù
Inktoxiqué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 273
Age : 24
Citation : Avec ces rideaux, on ne voit plus les nuages...
Humeur : Déprimer, ma soeur se transforme en Américaine!
Powa ? : Powa Cékoica
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Jeu 20 Déc 2007 - 23:29

Moi aussi! Moi aussi! J'adore ce sujet cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Ven 21 Déc 2007 - 14:21

Merci William. J'adore ton style ! Corazon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
yOufY °
Converti à l'expériencrisme fanatique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 370
Age : 23
Citation : l'esprit du ventre n'est jamais assouvi.... ( è-é huk huk)
Humeur : entre deux de tension et le pétage de plomb, ça dépend
Powa ? : pastèque powaaaa!!! XD
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Mar 1 Jan 2008 - 21:24

j'en suiiis!!! C'est d'enfer comme sujet XD je pourrais t'en faire trente pages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genialissime-stupide.forumactif.org
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Ven 4 Jan 2008 - 19:15

Lol ! Mdr Youfy, je me m'attendais pas à moins de ta part ! Wink

Eh bien çà me fait trois participations et une quatrième prévue, c'est pas si mal comme score...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Ven 22 Fév 2008 - 17:20

Plus personne ne veut participer ?
Ceux qui veulent peuvent envoyer plusieurs participations =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bidule Doodle
Converti à l'expériencrisme fanatique
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 64
Citation : Citation. Répétition erronée d'une déclaration d'autrui.
Humeur : J'ai faim
Powa ? : God powaaa (puis synthol use)
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Mer 5 Mar 2008 - 14:11

*a envie de voir ce que les autres ont écrit..*

Alors ? Ca donne quoi ?

_________________
Dans la vie il y a deux expédients à n'utiliser qu'en dernière instance : le cyanure ou la loyauté.
Comment sauver la planète ? Sortir les poubelles... ^^

Admin

(plus discret que ça, tu meurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://degenerescence.forumsfree.org/
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Sam 8 Mar 2008 - 21:34

Ca donne que j'ai troooop de mal à choisir et que Bocky a dit qu'elle allait éventuellement participer...donc on va attendre encore un peu.

Sérieux, çà va pas d'écrire des participations aussi supers, tous les trois ? Comment je fais, moi, après ?
A la limite je pourrais peut-être désigner un gagnant... mais un podium, je vois vraiment pas comment...et même comme çà... le mieux ce serait de ne pas donner de places ou de vous mettre tous ex-acqueo mais c'est trop bête... K.O

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bocky
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 521
Age : 25
Citation : Celui qui a pris la voie du Tao est prié de la ramener quand il aura fini de s'en servir
Humeur : - Arrete de parler anglais! - What? -Oublie ca...
Powa ? : Powa pas?
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 9 Mar 2008 - 0:36

Tu me met pas la pression, la, a citer mon nom a tout le monde! XD

Bon, tu as gagne, je m'y met! (Mais, je te previens, tu vas avoir du boulot a mettre tous les accents!)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 9 Mar 2008 - 11:26

D'acccooooooord ! *ravie *

Minou Minou Minou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bocky
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 521
Age : 25
Citation : Celui qui a pris la voie du Tao est prié de la ramener quand il aura fini de s'en servir
Humeur : - Arrete de parler anglais! - What? -Oublie ca...
Powa ? : Powa pas?
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Lun 10 Mar 2008 - 1:22

Envoye, cesse de me harceler maintenant! Rolling Eyes

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Jeu 13 Mar 2008 - 16:37

Merciiiiiii ! Je t'aaaaaaime ma Bockynette ! ( surnom hybride de Bocky et de Lynette )
* voit Bidule se mettre à pâlir *
roooh çà va hein...

Franchement, les accents c'est de la tarte à côté de la torture qui consiste à choisir...
* soupire *
Enfin, en faisant un sujet très libre, je suppose que j'ai creusé ma propre tombe... ( hinhin ! morte de rire - et encore une blague pourrie XD - )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bocky
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 521
Age : 25
Citation : Celui qui a pris la voie du Tao est prié de la ramener quand il aura fini de s'en servir
Humeur : - Arrete de parler anglais! - What? -Oublie ca...
Powa ? : Powa pas?
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Sam 15 Mar 2008 - 17:41

Haha, oui, je suis morte de rire! (encore une!)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Sam 15 Mar 2008 - 17:52

Bon bon bon, la torture est terminée et j'ai fait mon choix. Mais avant de vous l'annoncer, je vais vous présenter les différents textes qui m'ont été envoyés ( çà permet de faire monter le suspens mouahahaha )
Dans l'ordre d'envoi :

Bidule Doodle

Tous les jours. Depuis de longues années. Que dis-je des années ?! Des siècles. Ou plutôt, non. Des millénaires. Oui, c'est ça : des millénaires. Donc, disais-je, tous les jours depuis des millénaires, je me réveille à l'aube, dès le lever du soleil. Non, bien sûr, je ne fais pas de zèle mais comment garder l’œil fermé quand on a pas de paupières ? Ah oui, hein ! Le moindre rayon de lumière et pouf ! En plein dans la rétine. C'est pour ça, que je déteste l'été. Le soleil se couche à onze heures et demi, se lève à cinq heures. Et donc, ça me fait pas mes neuf heures de sommeil. Et moi, quand j'ai pas mes neuf heures de sommeil, je me lève toujours du pied gauche. Enfin... De ce qu'il en reste.

Et donc, dès le premier rayon du soleil tapant, je me lève. Je pousse ma couette et, Comment ? Oui, oui, une couette. Pourquoi ? Oh c'est vrai que un squelette, ça n'a pas vraiment de nerfs sensitifs donc le froid, le chaud pour moi, c'est kif kif. Mais bon, il faut bien prendre soin de soi. Pour pas sombrer dans la déprime. Oui parce que, moi, si jamais je veux me suicider je suis dans la... Bin oui ! Réfléchissez un peu. Qui viendra me chercher quand j'aurai la corde au cou ? Hein ? Ah ! T'y avais pas pensé à ça !! Ha ha ! Bon d'accord, on peut se poser la question de comment tuer un squelette qui cause.

Mais bon, c'est une question sans réponse, ça. Et pas une question importante du tout. La question importante, c'est : mais comment je fais pour prendre mon p'tit dèj' ? Bin oui ! Hein, on dit bien que le Mangeur d'Âmes, c'est moi. J'ai jamais goûté une âme, c'est fou ce que les gens peuvent raconter comme âneries, mais tous les matins après m'être lavé, je prends deux oeufs sur le plats, avec du bacon et toasts à la marmelade. Oui, je suis très dans le petit déjeuner terrien en ce moment. La semaine dernière, c'était une tranche de marmouzet avec de la purée de Blurzeg. Pas mauvais d'ailleurs, vous devriez essayer.

Et donc, comment je fais pour digérer ça ? Ha haa ! Ca t'interresse, hein ? Et bin, tu le sauras pas. J'en ai marre de l'expliquer à chaque âme que je transporte à chaque pause pipi au bord de l'autoroute ectoplasmique. Ces p'tits bleus ! Y sont toujours étonnés quand je me prends un café à la station service. Bon faut dire aussi qu'ils sont étonné de voir que je dois remplir le réservoir de ma moissonneuse batteuse tous les trois cents kilomètres de route.

Mais c'est vrai quoi ! Si jamais ces satanés humains ne s'y foutaient pas tant sur la tronche, mon plein, et bin je pourrais le faire tous les sept cents-neuf cents kilomètres. Mais non ! Oh tu crois pas au même Dieu que moi ! Paf, et que j't'y donne du boulot pour Bibi ! Ou bien alors c'est "Oh ! monde cruel ! Je vais me trancher les veines !" et voilà comment que j'te transporte une pleine remorque de dépressifs.

Ah ! Purée, que les humains m'énervent. Au moins avec les schtroumfs, c'est simple ! Y sont toujours contents ! Et puis leurs petites chansons là, ça met l'ambiance, au moins la route, c'est sympa à faire. Tandis que les pauvres humains, là, c'est "ouin ouin" tout du long. Heureusement qu'il y a les pauses pipi et le café assorti. Faudrait que je fasse grève, tiens. Comment qu'ils seraient content de me voir passer.

Au bout de trois semaines de non-récolte d'humains, ils en auraient tellement marre de voir les cadavres encore vivants et les belles mères qui n'en finissent pas de crever qu'ils me fileraient toutes les indemnités retraite que je voudrais. Enfin bon, si j'avais la retraite. Parce que oui, pour moi, la fin de vie c'est un peu exclu. Et puis, j'ai jamais réussi à me trouver un remplaçant valable. Un coup, c'est l'Ankou qui démissionne pour manque d'huile dans sa satané charrette, l'autre fois, c'est Osiris qui s'en va par manque d'adeptes...

Et donc le seul sur la liste, le premier, le dernier, le survivant, c'est moaaaaa. Et d'ailleurs, j'ai pas que ça à faire, mon pote, à te raconter ma life, il faut que j'y retourne moi. J'ai une pleine épidémie de SIDA et d'obésité galopante sur les bras, enfin, sur les radius. En tout cas, ton café, il était bien bon. Et merci pour l'essence. Tiens, pour te remercier : voilà. C'était la plante verte d'un type que j'ai transporté hier. Rhooo, complètement hystérique ce mec ! Depuis Nostradamus, j'en n'avais pô vu un tel illuminé ! Il arrêtait pas de geindre : "Noooon, mon Bidule, je veux garder mon Bidule Doodle !" Ouais, t'imagines ? Les humains sont fous. Bon allez, j'y vais maintenant. Y sont en train de s'ennuyer à mourir dans ma moissonneuse là. Ha ha ha ha ha ha ! Elle est bien bonne cette blague, hein ? A chaque fois j'en suis mort de rire !

P.S. : Comme chacun saît, la Mort est masculin, en allemand et en anglais entre autre.

William C. P. w.

Je suis changeante, c'est le moins que l'on puisse dire.

Homme, femme, brune, rousse, blond mais toujours les yeux noirs. Envoûtante, charmant, séducteur et ses yeux noirs qui vous suivent, qui vous enveloppent, qui vous noient. Je suis polyvalente, jamais la même, changeant d'apparence pour devenir autre pour correspondre à leurs désirs, pour leur offrir l'apogée de leur vie.

Ce matin j'étais une petite fille de 6 ans. Mignonne à croquer avec mes boucles brunes et mes yeux grands yeux marrons. Lorsque l'on se trouve à ma place on comprend parfaitement que même les enfants sont sujet aux sentiments. Il y avait là, juste devant moi, un petit garçon dont je ne me rappelle pas les traits. Il me souriait, je crois, et c'est avancé vers moi pour me prêter son jouet. Sa mère l'a appelé et je l'ai embrassé pour le remercier de sa gentillesse. Maintenant il est à la morgue, renversé par un camion sous les yeux de sa mère.

Ce midi j'ai cueilli une vieille femme qui ne cessait de m'appeler Hubert. Je crois bien que je ressemblais à son ex mari avec mes cheveux blancs et ma moustache sale. Il n'y a rien de pire qu'être vieux. Dans ces corps là, je me sens à l'étroit, je me sens mal, comme dans un vêtement trop petit. Il a fallu que je face vite, je n'avais aucune envie de rester en ces lieux, mal rangés et qui sentaient l'urine. J'ai embrassé, rapidement, du bout des lèvres la vieille femme, juste ce qu'il faut pour la toucher et elle a glissé, lentement, sûrement, vers un sommeil éternel.

Et, ce soir, je suis femme. Blonde, aux longs cheveux ondulés. J'aime être blonde, cela me va bien. Le corps bien fait, grande, aux courbes exubérantes, sexy. Ma robe me sert, je suis droite, ficelée. Et ce buste bien fait, cambré à l'extrême dans ce bustier, porte une poitrine généreuse. Ma taille est fine, mes jambes longues, ce soir je suis pin-up.

Les femmes me jalousent, les hommes me regardent, me déshabillent. Je reste indifférente. Je ne me sens pas bien, entourée de musique, entourée de gens, serrée à l'extrême dans cette robe qui me dicte ma position. Qu'on en finisse. La fête bat son plein, les gens rient, les gens jouent, dansent et mangent. Un morceau se termine, une valse commence. C'est beau.

Il est grand, brun, ses yeux sont bleus. Il porte un costume, détail. Je le trouve beau, c'est rare. Il est beau oui, avec cette barbe de trois jours et cette tignasse indomptable. Que fait-il ici? Il ne semble pas à sa place, droit comme un i parmi les fêtards. Il détone, il choque, il ressort, c'est ça qui le rend beau. Aussi mal dans sa peau qu'il est séduisant, piquant.

C'est lui, aucun doute n'est permis. Il y a cette odeur, une douce odeur de fleur qui émane de cette personne, qui suinte de sa peau, qui l'entoure et qui l'englobe. Cette odeur, je la reconnaîtrais entre toutes. Elle m'envoûte, elle me berce, elle m'attire autant que mon physique les attire, eux.
Ils ne peuvent pas m'ignorer, et lui ne fait pas acception. Sa main se tend, il me sourit et sa voix me parvient, comme lointaine.

"M'accordez-vous cette danse?"

Et l'odeur se fait plus forte. On tourne, on glisse sur la musique, je glisse au sein de cette odeur qui me porte, qui m'entête et qui me fait tout oublier. Ses mains se perdent dans le tissu de ma robe, nos peaux se frôlent. Je sens sa tête, ses lèvres dans le creux de mon cou. Furtivement il y laisse un baiser. Ma main caresse ses cheveux, je le sens, me perd dans ses effluves. Nous sommes comme fous, enivrés l'un comme l'autre par différentes sensations.
Lui par mes formes, moi par son odeur, lui par mon souffle, moi par ces fleurs, lui par mon corps, moi par sa mort.
Tout semble s'accélérer, monter en crescendo. Nos souffles, nos mouvements, le désordre s'impose comme maître. Une main glisse, je la sens à peine, le long de mon dos, court sur ma cuisse. Et l'odeur me prend toute entière.

L'horloge sonne et tout retombe. L'atmosphère lourde de la soirée pèse sur nous comme un voile. Il fait froid. Son cœur bat, son corps chavire. Il m'attire contre lui. Minuit. Il est l'heure. Nos lèvres se frôlent, une fois, deux fois, trois fois et l'on s'embrasse, furtive étreinte.
Il tombe. L'odeur disparaît, les sensations s'estompent. Il est mort. Ce soir on lui diagnostiquera une rupture d'anévrisme.

Femme fatale, qu'il disait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Sam 15 Mar 2008 - 17:53

Youfy

La Mort bâilla. Foutue journée.
- Eh, psssst, la Mort ! Eeeeeeeeh ! Nan mais… viens voir, quoi !! Allez !
La Mort leva les yeux au ciel puis, remarquant visiblement qu’ignorer plus longtemps ce corbeau de malheur semblait proscrit, s’adossa au chêne duquel on l’appelait.
- Quoi encore ?
- Rooooooh, ça va, fait pas ta mauvaise tête, quoi ! Je sais que t’as un caractère pourri, mais là… j’ai un trop bon plan !!
- Bien sûr ! J’imagine ! Au fait, le gars que tu avais voulu me faire faire rôtir parce qu’il avait eut l’impardonnable outrance de te manquer de respect a été lynché y a six jours, tu sais. Alors n’essaie pas de me le refiler, j’ai eu ma dose avec tes plans foireux !
- Meuh non, meuh non ! Je sais parfaitement que tu adores ça, alors hein ! Nan mais là c’est différent j’te dis ! Tu vas pouvoir te faire des poules pour le reste de tes jours ! Aah, tu vois, dès que ça devient tordu ça t’intéresse ! Alors voilà : en fait, y a un de ces scientifiques débiles, là, style Ein Stein, il a voulu « moderniser le clonage », comme qu’y dit. Bien évidemment, ça a foiré, et y se retrouve avec sept vaches au lieu d’une. A l’heure où je te parle, il est en train de faire style c’est un génie devant les caméras, il est tranquille pour l’instant personne risque de lui demander une démonstration ! Mais d’ici ce soir, il compte se tailler au Japon !! J’te jure, je l’ai entendu qui en parlait à son labrador, pendant que je piquais un sandwich à une vieille qui passait par là. Faut vraiment être timbré pour parler à son labrador d’un aussi gros coup, non ? C’est bien connu que ce sont eux qui caftent dès qu’on envoie quelques macaques les interroger ! Pour trois cents grammes de bifteck, en plus ! Pfff, la honte…
- Breeeeeef, et si on en venait à ce qui m’intéresse vraiment ? Il habite où, ton Ein Stein ?
- Hin hin, ça te branche bien, hein ?? J’ai aucune idée d’où il habite, mais il compte s’arracher par l’aéroport du sud-est de la Martinique. Ouais, man, la Martinique ! Ca se voit qu’il a la trouille de se faire choper. Faudra voir son déguisement, j’ai pas fouillé sa garde-robe : merci l’odeur après vingt jours de recherches dans un labo douteux !!
La Mort souriait déjà. Eh bien, comme quoi même un corbeau rasta pouvait avoir de bonnes idées ! Après ce coup-là, sûr qu’on ne pourrait pas lui reprocher de tuer plus de poules que permis !!
- Et toi, sinon, man ? enchaîna le corbeau. T’as une mine encore plus boueuse que d’habitude !
- Merci du compliment !
- Non, non, attends ! Je voulais par dire ça ! En fait je pensais à « une mine aussi rosée et joyeuse que l’aurore à l’aube du printemps naissant » !! Non ! Non ! PAS LA QUEUE !!!!!!!!
- Pour ta gouverne, sache que j’ai passé les cinq derniers jours à m’occuper de mon horreur de frangin. Un vrai bordel, ce gamin !! Il a passé son temps à faire l’ange et à sauver des gens ! Et eux, Là-bas, qui sont là « comme il est meuuuugnooooooon… » Quand je pense qu’après ils me sortent que je suis pas sérieux dans mon boulot ! Ils encouragent le dernier glandu trouvé à me ressusciter mes victimes !!
J’en ai ras la faux, j’aimerais me faire un champ ; mais y a encore un de ces stupides écrivains qui veut absolument se suicider. Franchement, le suicide à la cuillère à café, ça marche une fois sur 48.5, et il faut que ce soit aujourd’hui !
- Ouah, man, grave ! Bon bah, je vais te laisser, hein ! Y a un pote qui fait une jamaïcan-party pour la première plume de son rejeton.
- C’est ça, fuis ! Ou alors ramène-moi trois hectares de blé par ici…
- Yacroooakhs, man !
La Mort leva un sourcil et fronça le nez dans une mimique purement exaspérée.
- Yacroooakhs ?
- C’est de l’argot corbeau, man ! répondit le corbeau en s’éloignant. Bonne mort !

°°°°°°°°°°°°°°°

L’homme se servit un verre à bière de rhum, le but en une gorgée, s’en servit un autre. Alors comme ça, il avait d’la cirrhose ! Il buvait trop ! Médecin corrompu, assassin, imbécile, patineur !
Il marmonna ainsi des phrases inintelligibles où apparaissaient parfois « stupide… charlatan… pot de fleur … balaye l’entrée », etc.
Au huitième verre d’affilée, il entendit … enfin, n’entendit pas, plutôt, sa fenêtre s’ouvrir doucement, suivit du bruit de quelqu’un qui saute à terre. Il entendit juste le cinglant : « Vous êtes complètement débile, ou vous le faites exprès ? »
L’homme se retourna vivement. Autant que le lui permettait son état, en tout cas. Devant lui soupirait un jeune homme superbe, on peut le dire, d’une vingtaine d’années peut-être, aux cheveux noirs comme la nuit et au teint blanc comme neige.
- T’es qui, toi ? Blanche-neige ?
- Moi ? Je suis la Mort.
L’autre le fixa un moment d’un air particulièrement stupide, puis, jugeant apparemment qu’il était saoul et pouvait donc faire n’importe quoi, explosa de rire.
- La Mort ? Ha ha !! Mais mon pauvre gars, regarde toi ! T’es un MEC !
- Marres-toi, imbécile, répliqua la Mort, une veine battant dangereusement à son cou. Tu préfèrerais ça, peut-être ?
En un millième de seconde, une femme en bikini à la poitrine plus que généreuse et au popotin proéminent avait fait place au jeune homme ténébreux, une main sur la hanche. Le rire gras du saoulographe dérailla horriblement, alors que le type affalé prenait une drôle de teinte pimentée. Son nez saignait presque.
- Si tu connaissait un minimum les lois du non-lieu, lança avec mépris la Mort, qui s’était retransformé, tu saurais que je peut prendre l’apparence que je veux mais que dans le cas présent, je préfère la mienne. Enfin, j’imagine que tu t’en balances. De toute façon dans trois minutes t’es mort.
L’homme ne l’écouta pas plus longtemps, et se resservit encore… et encore. La Mort s’adossa au rebord de la fenêtre, ne le quittant pas de son regard assassin.
5…4……3.........2….........1…………...
Avec un hoquet répugnant, l’homme sauta deux, trois fois sur son siège, son trentième verre toujours à la main. Joli record en passant.
La Mort s’approcha d’un air exaspéré, attrapa au vol une bouteille vide sur la table basse et l’abattit sur la tête velue qui s’offrit à lui à l’occasion d’un nouveau bond. Le foie de l’alcoolique explosa alors pour de bon et, tendit que sa masse inerte s’affaissait au sol bruyamment, l’image translucide du bonhomme resta accroché à la bouteille. Sans aucun scrupule, la Mort le décolla avec une baffe, le rattrapa par le col et l’emmena dehors d’un bond, ignorant complètement les lamentation pittoresques que poussait sa victime, geignant qu’elle n’avait pas pu boire assez de rhum en une si courte vie.
Une fois dans la cour de l’immeuble, le jeune homme fit tournoyer quatre ou cinq fois l’esprit dans les airs avant de le lâcher. La forme floue s’envola d’une traite vers les cieux, battant le record de vitesse du meilleur avion de chasse à ce jour.
La Mort se frotta les mains d’un air satisfait. Il se doutait bien qu’un spécimen pareil n’irait sûrement pas au « paradis » et la pagaille que cela produirait lorsqu’il s’y trouverait ne faisait qu’augmenter sa joie.
Puis, comme il était venu, il s’évapora.

°°°°°°°°°°°°°°°

« Nous informons notre aimable clientèle que le vol 600740 aura du re… sera remplacé par un merveilleux choux à la crème ! N’oubliez pas la sauce, enveloppez le tout d’aluminium et enfournez !... mais ne vous inquiétez pas ! L’atterrissage se fera sur le quai 28. Merci de votre compréhension.»
La Mort, encapuchonné dans un grand manteau noir très classe, sourit avec délices. Le vol 600740, il s’en tamponnait l’oreille avec une babouche ! Par contre, les mines désemparées qui l’entouraient à présent face à ce bug hallucinant l’enchantait. Franchement, avec la journée qu’il avait eue, il pouvait se le permettre !
D’abord, il avait dû finir avec précipitation certaines « exécutions », sans parler de l’avance qu’il avait prise pour pouvoir être là ce soir ! Ca allait encore chauffer avec ceux de Là-bas, mais franchement, pour le moment, il s’en moquait comme de son premier mort. Il y avait au moins trois heures qu’il était là, autant dire qu’au bout de dix ç’aurait été plutôt… mortel pour le corbeau. Encore heureux que le scientifique ait eut la merveilleuse idée de voyager avec son matériel dans la valise. Valise que la Faucheuse avait ouverte dans la soute à bagage, comme on ouvrirait un sachet de nougats à décortiquer. Il n’y avait eut ensuite qu’à prendre l’étiquette et faire appeler cette personne à l’accueil.
La tête qu’elle avait faite en entendant la Mort –qui avait pris l’apparence d’un employé partit aux toilettes- s’esclaffer dans le micro « Madame De la Roche Creuse est priée de se rendre à l’accueil afin d’identifier une cage à oiseau contenant deux marmottes, merci ! »
Travesti !! Il s’était travesti ! Le gag resterait gravé dans sa mémoire au moins pour les soixante prochaines années. Surtout que le déguisement était vraiment hilarant. Le scientifique n’avait apparemment pas été mis au courant qu’il n’y avait pas de bonnet de soutien gorge au-dessus de 125 D, parce qu’il avait pris des PASTEQUES en guise de seins. Comment il arrivait à les faire tenir reste un mystère. Le maquillage aussi était pas mal. Surtout le rouge à lèvres écarlate.
Un coup d’œil lui apprit que l’employé dont il avait prit l’apparence sortait des toilettes, presque aussitôt remplacé par un autre dont la Mort pris l’apparence.
Il revint à l’accueil juste à temps pour voir « Mme de la Roche Creuse » criant et tempêtant face à l’employé désemparé qui lui faisait face.
- Mais si ! affirmait une hôtesse de l’air. Je t’ai bien vu, pourtant ! Tu étais là, face à ce micro, et tu étais même à moitié mort de rire !
- M’enfin !! Je m’en rappellerais quand même !! Puisque je vous dis que j’étais aux toilettes il y a deux minutes encore !
Et le scientifique-femme qui criait d’une voix affreusement suraiguë :
- Me déranger pour des broutilles pareilles ! Je me suis affolée, vous savez ! J’en parlerais au directeur !
L’employé dont la Mort avait pris l’apparence leva les yeux au ciel d’un air franchement exaspéré. Le jour où un scientifique travesti voulant s’enfuir au Japon portera plainte contre un aéroport pour une frousse bleue, il voudra bien jouer sa faux au poker !
- Eh, Raoul !! Vient m’aider à ranger la soute, tu veux ? entendit-il soudain dans son dos.
« Raoul » se retourna lentement, et dit en souriant :
- ‘Scuse ! J’ai un p’tit truc à faire avant ! Deux minutes, pas plus !
- Ok ! Mais si je dois t’attendre une heure, je te préviens que tu me paie le dîner !
- Sûr !
Sans plus se préoccuper pour le dîner qu’il n’aurait pas à payer, la Mort s’avança résolument vers le guichet d’accueil ou la situation commençait à dégénérer.
- Lâchez ce combiné, je vous prie ! hurlait « Mme de la Roche Creuse ».
- M’enfin, c’est vous-même qui disiez que vous vouliez appeler le directeur !! Je vais m’en charger, moi, et on verra bien ce qu’il dit !
- NON, C’EST NON !!! LÂCHEZ CETTE CHOSE TOUT DE SUITE !!!!
- Je peux aider ? demanda calmement « Raoul », sauf que personne ne l’entendit vu le niveau sonore actuel.
- JE PEUX AIDER ? cria-t-il.
- NON !!! répondirent sur le même ton l’employé, le travesti et l’hôtesse de l’air.
« Non mais je vous jure… »
- C’est pour les marmottes, c’est ça ? réessaya-t-il.
Alors que le scientifique prenait soudain un air encore plus désespéré, ce qui était comique à souhait avec son maquillage, un espoir intense prenait place sur le visage de l’employé au combiné.
- Suivez-moi, madame. C’est dans la grange.
« Mme de la Roche Creuse » sur ses pas (« bien obligée ! »), la Mort s’en alla à l’autre bout de l’aéroport, vers un grand hall -indiqué par des panneaux, Dieu merci !- où pleins de gens courait partout. Au dernier moment, il pivota et ouvrit une petite porte donnant sur une pièce sombre et poussiéreuse.
- Vous êtes sûr que… ? dit d’une toute petite voix le travesti.
- Tout à fait sûr, répondit la Mort en le poussant dans la pièce.
Entrant à son tour et refermant la porte derrière lui, il reprit son apparence « normale » et arracha la chemise de « madame ». Avec un cri d’une hauteur inouïe, le scientifique plaqua ses deux mains ses seins, oubliant momentanément qu’ils étaient faux.
- Ne vous inquiétez pas, affirma la Faucheuse avec un sourire sadique qui disait exactement l’inverse. Avec moi, vous serez tranquille.

°°°°°°°°°°°°°°°

La Mort bâilla. Foutu réveil.
Observant du coin de l’œil son corps de dieu dans le grand miroir qui lui faisait face, le jeune homme enfila une chemise blanche immaculée, un pantalon rayé marron et des bretelles noires. Ses pieds nus glissant avec délices sur le parquet froid, il passa les doigts dans ses cheveux et eut un sourire satisfait.
Il n’était franchement pas de ceux que l’on appelle « matinaux », et pourtant à seulement 14h, il avait la classe.
Poussant quelques portes, la Mort sortit dans un jardin où piaillaient une trentaine de poules grassouillettes. Il s’approcha de l’une d’elles en s’étirant, l’attrapa et la fit rôtir en moins de deux. Puis il mordit dans une de ses cuisses et s’en alla tranquillement.
Un claquement de doigts, et un oiseau magnifique et indéfinissable comme l’air apparu. Mâchouillant toujours sa cuisse de poule, le jeune homme enfourcha la créature qui fila aussitôt à cent trente à l’heure. Pendant les quelques secondes que dura le voyage, la Mort savoura avec onctuosité la viande chaude. On aura beau dire ce qu’on voudra sur ces bêtes de coqs, la poule garantissait quatre-vingts fois plus de saveur.
L’oiseau atterrit avec douceur sur le sable d’une plage paradisiaque.
- Merci pour la ballade, dit la Mort en s’éloignant vers une masure quelques mètres plus loin. Allons voir maintenant ce que deviens ce scientifique cloneur.
« Je me demande si j’ai bien fait de l’installer en Martinique, songea-t-il. Le soleil va l’abrutir et lui donner d’autres idées de recherches stupides et il ne clonera plus mes chères poulettes. Bof, qu’importe après tout. Je lui casserai un ou deux orteils et puis voilà. »
- Eh, pssssssssssssst !!! La Mort ! J’ai un trop bon plan pour toi !!!
- Je t’écoute, tordu de corbeau. Qu’est-ce que tu fiche en Martinique au fait ?
- Bof, la routine, quoi. Un pote faisait une punch-party.
- Toi alors…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Sam 15 Mar 2008 - 17:53

Bocky

Cher Journal,


A minuit, j’ai commencé ma journée. Non, ce n’est pas tout à fait exact. Pour commencer il faut s’être arrêté avant, non ? Ce serait plutôt : « Minuit, je continue la journée d’hier. » Qui continuait celle d’avant-hier. C’est injuste.

A un certain âge, les enfants qui croient encore au Père Noël deviennent assez rationnels pour se dire « Le pauvre, devoir faire le tour de la Terre en une seule nuit pour apporter des cadeaux à TOUS les enfants, ça doit être très dur ! ». Bon d’accord, c’est du boulot, j’avoue. Mais du 26 au 24 Décembre, notre Papa Noël se prélasse dans sa villa au Pôle Nord.

Sais-tu combien de personnes meurent par seconde ? Deux. Deux c’est bien peu tu me diras mais deux morts par seconde, c’est 120 morts à la minute. Ca semble déjà plus, pas vrai. Mais ce n’est pas fini. En une heure, 7200 morts. En une journée : 172800. Il faut que je continue ? Mais ce n’est pas tout ! Ne crois pas que les gens ne meurent que le 25 Décembre ! Ooooh non. Pour bien me compliquer la tâche, les humains décèdent à n’importe quel moment. Et ils ne sont pas non plus fichus de s’organiser par régions. Ce serait bien pratique, par exemple, si les Vietnamiens mourraient le premier janvier, les Espagnols le 2, les Estoniens le 3... Tu vois le genre ? Bien sur, j’aurais toujours du boulot mais je n’aurais pas à me téléporter toutes les demi-secondes !

Apparemment, ces petits ingrats n’ont pas l’air d’avoir envie de me faciliter la tâche. Et pourtant, qu’est ce qu’ils feraient sans moi ? Les chinois font leurs malins avec leur impôt sur la naissance mais le seul remède a la surpopulation, c’est MOI ! Moi, moi et rien que moi. Et pourtant, ce que je reçois partout où je vais ce sont des « NON ! » et des « Va t’en ! ». J’ai sérieusement pensé à faire un grève de durée indéfinie mais je suis mon propre patron.

Mais qu’est ce qui m’a pris de me lancer dans l’industrie de la mort ? Déjà, ce n’est pas bien payé. Et puis on ne se fait pas beaucoup d’amis. Mais le pire (et oui, il y a pire !), c’est l’absence totale de retraite. Je suis condamnée à faire ce boulot non pas jusqu’a la fin de mes jours mais jusqu’a la fin des temps ! Tu y crois, toi ? Je pense que je vais envoyer un e-mail à Dieu pour lui demander de se dépêcher avec son Jugement Dernier.

A midi, et je n’ai même pas eu le temps de m’arrêter pour casser la croûte. Et ne ricane pas en me disant que je n’ai pas besoin de manger. Et alors ? Du temps des Cro-Magnons, qui étaient suffisamment peu nombreux pour ne pas mourir trop souvent, je passais mon temps à me concocter des petits festins. Ca ne me nourrissait pas mais qu’est ce que c’était bon ! Et qu’est ce que ça me manque...

A une époque, je me doutais bien que j’allais avoir trop de boulot. J’ai engagé un assistant, j’étais pleine d’espoir. Ankou, il s’appelait. Un pas dégourdi, celui-la ! Avant de lui confier des jobs trop importants, je le colle aux dinosaures pour évaluer un peu son niveau. Tu ne me croiras pas mais ce crétin me les a complètement rayés de la surface de la planète ! Evidemment, je me suis empressée de le virer mais impossible de réparer les dégâts. Depuis, j’applique le bon vieux dicton. « On n’est jamais mieux servi que par soi-même ».

Mais là, je commence à fatiguer. Je ne sais pas si c’est la Naissance qui fait du zèle ou bien moi qui me fait vieille mais mes petits sauts en téléportation ne me semblent plus aussi aisés. Ma faux parait plus lourde tous les jours. Et j’ai tellement maigri que je n’ai même plus la peau sur les os. Je me fais fragile en plus. Si si, ne ris pas. Vers deux heures de l’après-midi, j’ai perdu un tibia sur un champ de bataille. Très pratique les champs de batailles, d’ailleurs. Je n’ai qu’à faucher dans le tas, ça m’évite de trop bouger. Et ne va pas me dire que je suis paresseuse ou cruelle ! La guerre est l’une des seules petites gâteries qui me reste, je compte en profiter.

Ou en étais-je ? Ah oui, ce tibia. Déjà, le temps que je réalise que je boitillais sur une seule jambe, je l’avais déjà laissé loin derrière. Il a fallu que je retourne le chercher à cloche-pied, très pratique. Ca m’a fait prendre un retard fou dans mon boulot cette histoire. Vraiment pas besoin de ça....

23h59. Et dire que je n’ai pas pu faire la moindre pause. Ce n’est pas une vie décente, ça. Ce n’est même pas une mort décente. Je me sens bien piégée, là. Je suis celle qui vient chercher ceux dont l’heure est venue et personne ne viendra me chercher. Ce n’est pas injuste ça ?

A demain, cher journal.

La Mort

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Sam 15 Mar 2008 - 18:50

[ RAAAAH ! Crétin d'ordi qui m'a fait recommencer ce message ! Je déteste quand çà revient sur la page précédente, c'est tellement...frustrant ! ]
[ Décidemment le texte de Youfy était très long, puisqu'il m'a fallu faire trois post pour tout poster.... ]

Tout d'abord, quelques commentaires d'ordre général : j'ai vraiment adoré vos textes, ils sont très bien écrits, et je n'ai pas réussi à leur trouver de défauts. Ce qui m'a bien compliqué la tâche de choisir, hein. Au final j'ai choisi un seul gagnant et pas un podium, les trois autres ont eu des prix spéciaux dans lesquels je me suis efforcée d'exprimer ce qui m'avait plu dans vos textes. Ne soyez pas déçus, j'étais incapable de vous classer.
Merci beaucoup pour le plaisir que j'ai eu à lire vos participations, vous pouvez être très fiers de vous. Je pense que ces textes méritent d'être postés dans vos galeries, si vous en avez envie bien sûr.

Maintenant, les commentaires individuels :

Bidule : Très bien écrit, très bien mené, très drôle. J'ai beaucoup apprécié le personnage avec son accent et son positivisme ( ce qui est quand même cool, pour la mort ). J'ai aussi trouvé amusant qu'au début, on a l'impression qu'il parle directement au lecteur et qu'après, on se rend compte qu'il parle à un gars de station-service en fait. C'est très bien fait.
Les phrases qui m'ont bien fait rire :
" Non, bien sûr, je ne fais pas de zèle mais comment garder l’œil fermé quand on a pas de paupières ? "
" J'ai jamais goûté une âme, c'est fou ce que les gens peuvent raconter comme âneries, mais tous les matins après m'être lavé, je prends deux œufs sur le plats, avec du bacon et toasts à la marmelade."
"Et d'ailleurs, j'ai pas que ça à faire, mon pote, à te raconter ma life, il faut que j'y retourne moi. J'ai une pleine épidémie de SIDA et d'obésité galopante sur les bras, enfin, sur les radius."
La référence à ton post sur AAR m'a aussi bien fait rigoler. Excellente mise en abyme ( c'est pas tout à fait çà mais presque ).
On passera sur la blague bête de la fin XDDDDD.

William : Probablement celui qui sort le plus du lot, puisque tu n'a pas appuyé sur la veine comique mais poétique, mélancolique, un brin sadique....avec maestria. Je te l'avais déjà dit, j'adore ton style, le rythme, les choix des mots, des oppositions et parallélismes sont parfaits. Excellente progression et augmentation de la tension pendant la danse.Bon mot de la fin.
Ton texte m'a vraiment touché, mais ce n'est seulement subjectif, c'est aussi parce qu'on sent un très grand talent en dehors du fait qu'il s'accorde avec mon esthétique.
Donc, juste bravo.

Youfy : Alors là...j'avoue que je m'y attendais un peu mais...mince, qu'est-ce que j'ai rigolé ! Tu es vraiment com-plè-te-ment tarée et obsédée par la bouffe ! Les personnages sont impayables, les situations géniales à souhait, le style sûr et léger. Vive le corbeau rasta ! XD
Les moments où je me suis tordue de rire :
" T’as une mine encore plus boueuse que d’habitude !
- Merci du compliment !
- Non, non, attends ! Je voulais par dire ça ! En fait je pensais à « une mine aussi rosée et joyeuse que l’aurore à l’aube du printemps naissant » !! Non ! Non ! PAS LA QUEUE !!!!!!!!"
" Franchement, le suicide à la cuillère à café, ça marche une fois sur 48.5, et il faut que ce soit aujourd’hui ! "
" Il marmonna ainsi des phrases inintelligibles où apparaissaient parfois « stupide… charlatan… pot de fleur … balaye l’entrée », etc."
" La Mort se frotta les mains d’un air satisfait. Il se doutait bien qu’un spécimen pareil n’irait sûrement pas au « paradis » et la pagaille que cela produirait lorsqu’il s’y trouverait ne faisait qu’augmenter sa joie. "
" « Nous informons notre aimable clientèle que le vol 600740 aura du re… sera remplacé par un merveilleux choux à la crème ! N’oubliez pas la sauce, enveloppez le tout d’aluminium et enfournez !... mais ne vous inquiétez pas ! L’atterrissage se fera sur le quai 28. Merci de votre compréhension.»"
" Valise que la Faucheuse avait ouverte dans la soute à bagage, comme on ouvrirait un sachet de nougats à décortiquer."
" Il n’était franchement pas de ceux que l’on appelle « matinaux », et pourtant à seulement 14h, il avait la classe."
( En gros, j'ai passé mon temps à rire quoi )
Chapeau !

Bocky : Un point d'originalité pour avoir utilisé le journal intime, auquel je n'avais pas pensé. Un texte très bien écrit, très bien mené, avec un ton de jérémiades ( oui bon, d'accord, disons, de plainte ) convaincant et amusant. Beaucoup de vivacité grâce au discours direct, un style naturel et agréable à lire. Une structure qui se tient particulièrement bien. Question originalité, j'ai aussi apprécié la mort qui se fatigue, qui "vieillit" et qui a choisi elle-même son métier.
Ce qui m'a particulièrement plu :
" Ce serait bien pratique, par exemple, si les Vietnamiens mourraient le premier janvier, les Espagnols le 2, les Estoniens le 3..."
" Mais qu’est ce qui m’a pris de me lancer dans l’industrie de la mort ? Déjà, ce n’est pas bien payé. "
" Je pense que je vais envoyer un e-mail à Dieu pour lui demander de se dépêcher avec son Jugement Dernier."
" J’ai engagé un assistant, j’étais pleine d’espoir. Ankou, il s’appelait. Un pas dégourdi, celui-la ! Avant de lui confier des jobs trop importants, je le colle aux dinosaures pour évaluer un peu son niveau. Tu ne me croiras pas mais ce crétin me les a complètement rayés de la surface de la planète !"
" Vers deux heures de l’après-midi, j’ai perdu un tibia sur un champ de bataille. Très pratique les champs de batailles, d’ailleurs. Je n’ai qu’à faucher dans le tas, ça m’évite de trop bouger."
Ton texte et celui de Bidule se ressemblent ( en fait, c'est les deux seuls qui se ressemblent dans l'ensemble XD ).

_________ _ _ _

Bon voilà, je sais bien que ce qui vous intéresse, ce n'est pas les fleurs que je lance, et simplement de savoir le nom du gagnant. C'est pas bien ! * regard sévère *
Allez, je ne vais pas être cruelle. Après mûre réflexion, j'ai accordé le premier prix à...

BIDULE !

Je suppose que le fait qu'il m'ait envoyé son texte en premier y a un peu contribué, j'ai vécu la même chose avec mon autre défi. Quand on reçoit en premier un très bon texte, on s'y habitue, et on lui accorde une petite préférence. Croyez-moi, j'ai collé tous les textes dans un doc word dans le désordre ( pour corriger les fautes aussi ) et j'ai essayé de tout relire, mais en relisant je me disais à chaque texte "C'est celui-là le meilleur !". Au final j'étais obligée de réfléchir à tête reposée, et ma tête m'a dit de décerner le premier prix à Bidule. Il se trouve que j'écoute ma tête parfois, quand mon coeur est trop chaotique pour être utilisable.

Donc, voilà vos trophées :

Bidule :

( j'vous explique : la mort résume sa journée ( dans son journal ? ) en collant la photo de sa moissoneuse ( et puis en écrivant ce qu'il y avait marqué sur la feuille qu'il avait scotchée dessus "Pause café. Pas touche." ) et son ticket de parking, puis en écrivant au dessus "une journée mor-telle...", ironiquement bien sûr )

William :


Youfy :


Bocky :

( je sais, "naturel" c'est un peu faible mais en faisant le trophée je savais pas comment définir ce qui m'avait plu. Donc en contrepartie j'ai mis plein de jolis brushs XD )

Voilà, encore merci et bravo !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bocky
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 521
Age : 25
Citation : Celui qui a pris la voie du Tao est prié de la ramener quand il aura fini de s'en servir
Humeur : - Arrete de parler anglais! - What? -Oublie ca...
Powa ? : Powa pas?
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 16 Mar 2008 - 17:54

Mouhahaha! Bravo BIDUUUULE!

(Et personnellement, je trouve qu'on devrait aussi te donner un trophee special sauveur de duel mais bon....)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule Doodle
Converti à l'expériencrisme fanatique
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 64
Citation : Citation. Répétition erronée d'une déclaration d'autrui.
Humeur : J'ai faim
Powa ? : God powaaa (puis synthol use)
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 16 Mar 2008 - 20:47

Sauveur de duel ?

Ca m'inspire ça, je me vois trop à la zorro en train de dégainer une épée et en faisant mine de marcher à cheval. Vous savez comme quand vous étiez petit dans l'appartement des parents et qu'avec votre épée (qui était en réalité le manche à balais) vous avez fait tomber le vase qui avait été offert au dernier noël. XDD

Le sauveur boulet !

_________________
Dans la vie il y a deux expédients à n'utiliser qu'en dernière instance : le cyanure ou la loyauté.
Comment sauver la planète ? Sortir les poubelles... ^^

Admin

(plus discret que ça, tu meurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://degenerescence.forumsfree.org/
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 16 Mar 2008 - 21:24

Lol ! Je vois çà d'ici, même si j'ai jamais fait une chose pareille...

Bon, bah je rangerais le sujet dans les défis terminés dès que je me connecterais à nouveau ( ce qui peut être mercredi ou jeudi selon la dose de devoirs ), vu que personne n'a rien à dire... ( pourriez quand même me remercier pour toutes les fleurs hein ! çà m'a coûté une fortune ! )
** SBAFF **
u____u aoutch.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Bocky
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 521
Age : 25
Citation : Celui qui a pris la voie du Tao est prié de la ramener quand il aura fini de s'en servir
Humeur : - Arrete de parler anglais! - What? -Oublie ca...
Powa ? : Powa pas?
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Lun 17 Mar 2008 - 0:37

Mais oui, on t'aime Romichou!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom'@n!Ak
Co-administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Une journée mortelle   Dim 23 Mar 2008 - 11:51

... euh, je demandais pas une déclaration...
** SBAFF **

Arfeuh, bref, j'archive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée mortelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée mortelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Journée à Thème] organisation des tables de JdR
» [S41-E8] Résultats pour la 6ème journée - Nord-Pas de Calais - 03 Mars 2010
» Rp impro ou rp scénarisé? Peut on les mélanger sans dérives?
» Une journée d'alchimiste d'après Moug et Sorifik.
» [Projet]: Journée porte-ouverte au Rp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expériencre :: Partie Pratique :: Défis :: Défis terminés-
Sauter vers: