Expériencre

Les artistes travaillent pour passer maître dans un art... le RPG EST un art...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un nuage de JDR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vân
Plume acérée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 34
Citation : Si vous avez des points noirs sur le nez, ne vous regardez pas dans une glace et ils disparaîtront.
Humeur : à donner des câlins et du pain au pavot ♥
Powa ? : Détentrice du Présent de l'Indicatif
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Un nuage de JDR   Mer 8 Aoû 2007 - 10:10

~ Un nuage de JDR ~
Quand Vân fait du RP


Je compilerai ici les liens vers mes posts à l'intérieur de ce topic n_n

  1. La résurrection du pantin malveillant
    • Personnage : Ivory
    • Forum : Labyrinthe

  2. Objets trouvés
    • Personnage : Purim
    • Forum : Laokess


Dernière édition par le Lun 3 Sep 2007 - 17:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asiancloud.free.fr
Vân
Plume acérée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 34
Citation : Si vous avez des points noirs sur le nez, ne vous regardez pas dans une glace et ils disparaîtront.
Humeur : à donner des câlins et du pain au pavot ♥
Powa ? : Détentrice du Présent de l'Indicatif
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Un nuage de JDR   Mer 8 Aoû 2007 - 10:12

~ La résurrection du pantin malveillant ~

Personnage : Ivory
Forum : Labyrinthe


Des yeux en amande qui se plissent, une frimousse triangulaire qui grimace, et brusquement un regard noisette qui s'allume. Ivory est étendue dans un lit en chien de fusil. Enveloppée dans un drap blanc, elle n'a pas encore fait le moindre mouvement, elle observe. Elle ne se rappelle pas cette auberge. En est-ce vraiment une d'ailleurs ? Elle observe. La pièce est toute faite de bois et le parquet luit de l'éclat du neuf. L'unique issue est une porte curieusement dépourvue de poignée. Pas de danger apparent, elle se décide enfin à se redresser. Assise en tailleur sur un matelas trop mou à son goût, elle observe. Elle n'est pas seule : quelques pas devant elle, se tient une jeune femme à la peau mate serrant contre elle une dague. Derrière, un lit défait en tout point semblable au sien. Sur son flanc, un autre lit, rempli lui. Un hospice peut-être ? Non, le bois à la teinte mielleuse semble bien trop précieux.

Soudain, une voix caverneuse résonne dans la pièce, délivrant un étrange message avant de s'éteindre dans un rire démoniaque.

« J’ai choisi des personnes au hasard. Vous êtes différents les uns des autres. Vous devrez réussir à traverser ce labyrinthe en affrontant les nombreux dangers qui s’y trouvent. Votre objectif est simple. Vous devez en sortir, vivant ! Bonne chance à vous chers joueurs. Vous en aurez sûrement besoin. »

Il en faut plus pour faire peur à notre prestidigitatrice qui est bien plus surprise par l'incongruité de la chose qu'intimidée. Les apparences sont trompeuses et elle qui les manipule à longueur de temps est bien placée pour le savoir.
Après cet interlude bruyant, la jongleuse aux cheveux d'ébène arrête de nouveau ses yeux sur la fille à la dague. En la détaillant un peu mieux, elle semble hésitante. Les regards se croisent, c'est le déclic. Être regardée est la clé qui déclenche ses vieux réflexes de saltimbanque. Comme une boîte à musique, le mécanisme s'enclenche : le sourire malicieux du mauvais génie prêt à faire une blague d'abord, puis elle tend les bras au-delà du bord du lit, et se penche vers le sol. Le dos cambré avec souplesse, ses mains atteignent le parquet doré et ses pieds s'envolent par-dessus sa tête. Tip tap, atterrissage sur le plancher des vaches en un fluide mouvement de gymnastique. Enfin, elle donne le salut de l'artiste : un pied devant l'autre en danseuse, elle abaisse les épaules tandis que son avant-bras droit barre sa poitrine.

"Ivory, jongleuse acrobate, pour vous divertir."

Descendre les pieds devant et dire "Bonjour, je m'appelle Airi." ? Beaucoup trop simple. La convention ne retient pas l'attention et captiver son audience est son gagne-pain après tout. On pourrait attendre qu'elle lance un désuet "À qui ai-je l'honneur ?" mais voilà, son auditoire n'a pas de visage, il est anonyme, la question ne se pose pas. Il change au gré de ses voyages et jamais ils ne se reverront. Partager un nom, à quoi bon ?

Quand elle relève le menton, elle laisse aux spectateurs le temps d'admirer sa tenue, même si ce n'est pas celle qu'elle porte habituellement sur scène : une blouse blanche à manches courtes bouffantes dépasse d'un corsage caramel se terminant en queue de pie et dont l'ouverture frontale laisse apparaître un corsaire couleur sable lacé sur les côtés. Malgré le masque de la bateleuse sur son visage, elle reste à l'affût du moindre geste. Du coin de l'oeil, elle observe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asiancloud.free.fr
Vân
Plume acérée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 34
Citation : Si vous avez des points noirs sur le nez, ne vous regardez pas dans une glace et ils disparaîtront.
Humeur : à donner des câlins et du pain au pavot ♥
Powa ? : Détentrice du Présent de l'Indicatif
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Un nuage de JDR   Lun 3 Sep 2007 - 17:21

~ Objets trouvés ~

Personnage : Purim
Forum : Laokess


Poum poupoupoum, Purim grimpe les escaliers le pas léger, la mine guillerette, comme toujours. En ce chaud matin d'été, elle prend la direction du Bureau des surveillants. Bien désert en cette période de congés. D'ailleurs, elle est passée à temps plein pour quelques semaines, son temps partiel se justifiant par son statut d'étudiante. Ses tennis flamboyantes tipatapatopent gaiement dans l'orangé assorti des couloirs encore inanimés dont la transparence verrine rappelle un conte de fées. Ses deux nattes blé et ses épaules dodelinent sagement au rythme d'une petite comptine chantonnée du bout des lèvres, devenue complètement méconnaissable après massacre dans le filtre made in Purim. Mais l'émotion y est ! Une joie enfantine, simple. Une joie sincère, à l'image du sourire omniprésent sur son visage gamin. Cet établissement sort de l'ordinaire, elle ne cessera jamais de s'en émerveiller.

Trois étages plus tard, la voici à destination. Un petit coup de clé et tadaaa ! Elle est accueillie une nouvelle fois par les rayons du soleil. La pièce est vide, comme de coutume, hélas. Le soupir est effacé instantanément : un coup d'oeil au panneau en liège à la droite de la porte la regonflera de bonne humeur. Ce tableau est un espace de liberté où ses collègues et elle peuvent accrocher ce qui leur plaît. La part belle est faite aux photos des êtres chers et la blondinette ne fait pas exception : sa petite fée est là, en sept exemplaires s'il vous plaît.

Allez, suffit de rêvasser, au boulot ! Sur une table longue, siège un grand carton en kraft aux bords usés par des mois d'utilisation sans ménagement. Les traits de marqueur autrefois noirs, évaporés avec le temps, dessinent péniblement les mots "Objets trouvés". Tournant le dos à la porte, les pupilles cacao de Purim étincellent de curiosité à l'idée de fouiller à l'intérieur de la boîte une fois de plus. Entonnant une énième chansonnette, ses doigts passent avec paresse entre les agendas oubliés, les stylos abandonnés et les lecteurs de MP3 égarés. Le sien est bien ancré à la ceinture de son blue jeans pour que ce genre de mésaventure ne lui arrive pas, elle ne s'en remettrait pas !
Soudain, là, tout au fond, parmi les gants dépareillés non réclamés et des bagues fantaisie, un objet brillant attire irrésistiblement la jeune fille au top spaghetti fuchsia. La main avance et extirpe de la boîte un véritable trésor : une chaîne aux maillons d'une grande finesse qui retient un mince anneau d'argent. Son oeil profane n'apprécie peut-être pas l'oeuvre de l'orfèvre à sa juste valeur. Pour autant, il n'est nul besoin d'être un expert pour remarquer la beauté à couper le souffle du bijou. Telle un poisson rouge, Purim reste coite devant cette trouvaille, hypnotisée par les reflets de la bague qui tournoie sous son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asiancloud.free.fr
Noska
Nouvelle recrue
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 25
Citation : Carpe Diem
Humeur : Bof =/
Powa ? : Chocolate powa !
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Un nuage de JDR   Jeu 27 Sep 2007 - 18:40

Réponse à : Objets trouvés

J'aurais dû m'en douter, Purim et son présent de l'indicatif n'était autre que toi (^^)...

Bref, je vais pas te donner de conseils car ton niveau RP est dix fois supérieur au mien mais je vais pas me gêner de dire tout ce qui est bien :

D'abord, l'arrivée de ton perso. Commencer un topic avec une onomatopée est bien pensé ; de plus, tu continues sur ta lancée en entamant une longue mais parfaite description de Purim de haut en bas, ce qui rappelle facilement n'importe quel film où l'on découvre un personnage lentement, lorsque la caméra monte au fur et à mesure... j'me comprends (^^')...

Ensuite, tu t'attardes énormément sur la musique, ce qui rend super bien : on sent l'enjouement de ton perso dès le début. Sentiment accru lorsque tu te lances dans la métaphore du "visage gamin".

Bref, j'en attendais pas moins de toi. Continue comme ça (^^) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laokess.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nuage de JDR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nuage de JDR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Recherche emplacement de la décoration Arbre nuage
» Monstro nuage
» Nuage volcanique : l'extraordinaire histoire vraie du vol BA 009
» Gros méchant nuage ?
» Petit nuage deviendra grand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expériencre :: Partie théorique :: Feuilles volantes-
Sauter vers: