Expériencre

Les artistes travaillent pour passer maître dans un art... le RPG EST un art...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aeacia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aeacia
Nouvelle recrue


Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 25
Citation : Look at me... Because I'm the worst of your enemies !
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Aeacia   Lun 28 Mai 2007 - 21:10

1.Surnom [ des forums et/ou en vrai ] : Aléa ou Aeacia

2.Age [ important pour juger du niveau RPG par rapport à celui des membres du même âge ] : 15 ans (presque 16)

3.C.V.F. ( Curriculum Vitae des Forums ^^ ) :

1) Laetae Aléa (2007-02-16) ; [url=ewilan-rpg.bbfr.net]Ewilan-rpg[/url] ; féminin ; Marchombre (humain) ; 19 ans ; Aléa est plutôt optimiste de nature, toujours déterminée mais très têtue et, lorsqu'elle est en colère, rien ne peut l'arrêter et elle peut devenir très agressive. Elle n'a jamais connu son père et sa mère est morte lorsqu'elle avait 9 ans. Elle a été prise sous la tutelle d'un maître marchombre peu après et a dressé sa propre jument.
Avatar
->Belle

2) (aucun nom) Aléa (07 Mar 2007); [url=fantasy-rpg.forumactif.org]Fantasy-rpg[/url]; sikat sirène/wocat ; 16 ans ; Aléa est assez extravertie mais aime embêter tout le monde. D'un naturel têtue, elle ne lâche pas souvent prise. Elle a été élevée par sa mère et a voulu découvrir le monde de GridalGayan lorsqu'elle eut 10 ans.
Avatar
-> Dans la moyenne

3)Frecciam Carmen (Dim 20 Mai ) Evalaness ; féminin ; Bohémienne ; 24 ans ; Carmen a soif d'aventure et est ouverte à tout. Elle pourrait faire n'importe quoi pour sa fille de 7 ans. Carmen est née dans le désert, comme tous les bohémiens. Mais sa soif d'aventure la poussa à s'éloigner de sa caravane et elle connu l'amour, concevant Allaïs, sa fille. Avatar
-> Mignone

4.A quelle date, sur quel forum avez-vous fait pour la première fois du RPG ? Sur Ewilan-rpg (premier perso) en février donc !

5.Evaluez votre « niveau d’activité » sur les RP [ rare, selon votre motivation, irrégulier, souvent, très souvent, constamment XD ] : souvent, mais je suis fréquement privée d'ordi ! -_-'

6.Evaluez votre propre niveau en RPG [ et pas de « chui nul », jugez de manière objective par rapport aux autres et vos capacités ] Pas trop mal je dirais

7.Avez vous créé des forums RPG ? [ Titre et lien, précisez si et quand ils ont été supprimés ] Oui, fantasy-rpg (deuxième personnage) http://fantasy-rpg.forumactif.org ; Ouverture : Mer 7 Mar 2007

8.Avez-vous été / Êtes-vous admin sur un forum RPG ? Sur le forum ci-dessus.


9.Pourquoi faîtes-vous du RPG ? [ S’amuser, rencontrer des gens, s’améliorer, travailler son style, passer le temps etc.… ] J'aime tout simplement écrire et partager cette passion et expérience avec d'autres, j'adore ça !

10.Comment écrivez-vous ? [ je lis et je poste aussitôt, au gré du clavier ; je prends un peu le temps de réfléchir à ce que je vais écrire ; je prends BEAUCOUP le temps de réfléchir à ce que je vais écrire ; cela dépend ] souvent, je lis et ça sort. Je ne cherche pas, pour l'instant sur les forums, à plus travailler mon style, mon imagination déborde et voilà ! Very Happy


11.Moyenne en français [ environ ^^ ] : 17 (en seconde)

12.Niveau en dictée [ nul, irrégulier, passable, bon, très bon ] : très bon (entre 17 et 20).

13.Votre premier texte RPG : ( sans compter les présentations et dans les forums "école" les répartitions, présentations officielles etc....)

Aléa marchait silencieusement dans la forêt de Baraïl. Elle la connaissait bien et venait y voir quelques connaissances. Tout était infiniment calme, serein. La lueur des rayons cristalins du soleil était dispercée par les feuillages modérément charnus des arbres. La terre était ferme mais la jeune fille la sentait humide sous ses pas... Il avait plu peu de temps auparavant.

Une envie prit la marchombre : Elle sauta sur le tronc d'un arbre, y prit appuis et s'élança vers une branche nue d'un arbre voisin. Elle commença à bondir ainsi de branche en branche. Elle sentit soudain une présence derrière elle, malgré le silence environnant.

*Qui cela-peut-il être ? Si cela était mon ami Faël, il ne resterait pas derrière moi ainsi...*

Méfiante, Aléa continua sa démarche entre les branches d'arbre qui s'élargissaient au fur et à mesure de sa course. Elle entrerait bientôt en pays Faël... Et l'individu ne s'était pas encore découvert...

Aléa décida d'essayer de le semer :

Elle partit à toute vitesse entre les arbres, les branches, les feuillages. Ses jambes trouvaient où aller, ses mains s'accrochaient vivement aux fines branches. Soudain, elle sauta, s'agrippa à une petite branche peu solide qui s'affaissa jusqu'au sol. Elle attérit souplement sur la terre humide et courut à une allure folle à travers les troncs, ne faisant aucun bruit. Elle courait, courait. Elle s'éloignait du centre de la forêt, pour tromper son soi-disant assayant.

*Qui cela peut-il être ?*

Elle n'était pas sûre qu'il était toujours derrière elle alors elle s'arrêta brusquement. Une masse passa à quelques centimètres d'elle et tomba dans un buisson proche.

Aléa, surprise, s'avança et demanda au buisson :

"Qui êtes-vous ?"

Cela ne répondit pas mais un museau se pointa entre deux feuilles. Tout petit, et qui semblait innocent. Aléa tira un poignard de son habit et s'avança. Elle montra sa main vide au museau qui vint voir. Une langue rapeuse lui lécha les doigts et la jeune fille rit. Ce n'était qu'un simple renard !

Finalement, elle décida qu'elle n'irait pas voir son amie. Même si elle en avait envie. Il fallait qu'elle sache quelque chose. Ses yeux s'embrumèrent. Elle sortit de la forêt, en direction de l'oeil d'Otolep.

14.Votre dernier/Un de vos derniers texte RPG en date :

Les deux amies galopèrent encore un moment à cette vitesse. Le soir, enfin, elles s’arrêtèrent. Un orage se préparait et il fallait se protéger de la pluie et de la foudre. Aléa décida de s’arrêter près d’un rocher car tout l’horizon n’était que des plaines, d’immenses plaines, d’infinies plaines. Elles avaient beaucoup avancé, mais la route était longue et le lendemain, il leur faudrait galoper vite pour arriver à temps, avant que le soleil ne soit à son plus haut point dans le ciel.

La marchombre sortit ses provisions et lança à l’adresse de la jument une pomme dorée. L’animal fit un bond sur le côté, tordit son encolure et attrapa la pomme au vol. Elle se redressa pointa deux secondes, croqua sa pomme et renâcla doucement. Une fois qu’elle eut fini son fruit, elle se coucha à moitié pour garder de la chaleur pour sa maîtresse. Aléa mangea un lapin qu’elle avait attrapé avec son arc une petite demi-heure auparavant et alla se coucher contre le flan de sa monture.

Le lendemain matin, Aléa fut réveillée par des rayons de soleil jouant sur son visage, à l’horizontale. Il se levait juste mais dans ces prairies infinies, une douce chaleur caressait sa peau halée. Ses yeux orange clair pétillèrent de bonheur. L’orage était passé s’en qu’elle ne s’en aperçoive, suivant une logique qui lui échappait. Les nuages s’étaient sûrement déroulés pendant la nuit, conduit par un vent irrésistible. Aléa se demanda un instant si une pareille force la poussait ou si elle était bien maître de chacun de ses actes. Malheureusement, elle n’en avait pas la réponse et cela aguicha sa faim déjà omniprésente lors de son réveil.

La marchombre se levant donc en gardant ses yeux fixés sur sa jument qui paissait un peu plus loin de la bonne herbe verte et grasse. Il avait plu, cela était une certitude et pourtant la jeune femme n’était pas humide, contrairement à sa monture d’où ruisselait encore quelques gouttes que l’averse lui avait déversé dessus. Qu’avait-elle fait celle-là ? Les capacités d’apprentissage de Ohar’ha surprenaient chaque jour un peu plus la marchombre : On aurait qu’elle comprît tout ce que sa maîtresse lui demandait, et son intelligence dépassait de largement celle naturelle de son espèce. Comme si elle avait entendu ses pensées, Ohar’ha leva sa tête racée, une lueur confiante brillant doucement dans ses yeux de la couleur des châtaignes. Ses oreilles se baissèrent soudain et elle pivota avec une rare vitesse. Ses naseaux se pincèrent, laissant deviner une attitude agressive.

-Qu’y a t’il ma grande ? demanda soudain Aléa. Elle connaissait sa jument par cœur pour l’avoir élevée depuis sa naissance. Un danger les guettait, même s’il ne semblait qu’anodin, contre toute attente de l’attitude de l’équidé.

Cette dernière renâcla, essayant sans doute d’intimider l’inconnue bestiole qui s’approchait. La marchombre se leva d’un bond souple et pulsant de félinité. Ce n’était qu’un piètre loup qui s’était avancé dans la plaine.

Un loup ?

Aléa tiqua. Un loup, dans ces plaines désertes, sans arbre ni réelle touffe de végétation pour qu’il s’y tapisse, attendant la nuit ? Son sang ne fit qu’un tour dans ses veines. Il devait vraiment avoir faim. Mais Ohar’ha ne semblait pas tellement de cet avis : elle broutait, toujours aussi paisible, presque imperturbable. La marchombre fixa le canidé. Il avait de magnifiques yeux d’un vert pâle aguicheur. Pas vraiment la tête d’un tueur. Mais mieux valait ne pas trop baisser ses gardes. Et trop vite. La fourrure du loup était grise, parsemée çà et là de quelques tâches un peu plus rougeâtre, voire carrément cuivrées. Et ces yeux verts, d’une profondeur déroutante pour un animal…

Mais oui, elle y était ! Ce n’était pas un animal. C’était un de ces êtres humains qui pouvaient se transformer à volonté en une bête sauvage précise. C’était cela cet air retenu. Elle hocha la tête, approbatrice. Une folle seconde, ses battements s’étaient accélérés avant de retourner à leur pulsation calme et lente habituelle.

--Bon, Ohar’ha, il est temps de partir. Nous allons être à Al-Vor juste à temps…

Accompagnant son geste à ses paroles, elle récupéra de quelques mouvements gracieux, rapides et précis les affaires qui s’étaient étalées hors de son sac pendant la nuit avant de sauter lestement sur la dos de sa monture.

Elles galopèrent à une allure folle pendant deux heures et demie avant de n’apercevoir enfin les murailles de la ville. Aléa devina un groupe d’équidé un peu plus loin. C’était lui. Ohar’ha sembla comprendre et s’élança à nouveau au galop vers ses congénères. En moins d’un quart d’heure, elles furent prostrées devant une petite charrette à laquelle était harnachés deux solides chevaux noirs dont Aléa était certaine de leur race. C’étaient des Frisons.

Elle sauta à terre et s’avança de sa démarche souple vers l’homme plutôt sec qui était adossé à la cabane sur roues.

-Excuse-moi, Gawy ?

-Aléa ! C’est toi ? Ca faisait un moment dis-moi ! En plus j’allais partir, la saison est terminée ici. Que me vaut l’honneur de ta visite ?

Aléa sourit brièvement avant de continuer.

-Je voulais te prendre un bon cheval. Par contre, je n’irais pas aussi vite que d’habitude, car ce ne sont pas mes exigences que je suis.

-Vraiment ? demanda Gawy en haussant un sourcil épais et noir.

--Oui, c’est pour une petite fille de six ans. Elle sait monter, de cela j’en suis certaine. Mais tous les chevaux ne supportent pas la présence d’une enfant. Et il m’en faut un assez rapide pour ne pas trop me ralentir, comme je suis sur le dos de ma précieuse Ohar’ha, fit la marchombre en désignant sa jument à la robe d’or.

-Bien, viens, je vais te montrer les chevaux. Prends ton temps, il me semblait urgent de partir avant le zénith, mais maintenant que tu es là, cela ne compte plus.


Dernière édition par le Lun 28 Mai 2007 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasy-rpg.forumactif.org/
Aeacia
Nouvelle recrue


Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 25
Citation : Look at me... Because I'm the worst of your enemies !
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Lun 28 Mai 2007 - 21:13

[j'ai du séparer en deux, ça ne passait pas ! ]


Gawy avait sortit sa dernière phrase alors que ses joues se rosirent légèrement.

Aléa le remercia et se glissa à sa suite, toujours aussi insaisissable qu’un rêve. Les chevaux aux robes flamboyantes broutaient paisiblement mais levèrent tout de même la tête à son approche, marquant leur intérêt. Ils étaient tous magnifiques, cela était indubitable. Mais tous ne semblait que d’une beauté pâle devant la fierté et l’éclat de Ohar’ha.

La marchombre s’avança vers un premier cheval. A son contact, elle sut qu’il était fougueux et s’emportait facilement. Ses muscles taillés dans le roc pourtant éveillèrent son intérêt. Il serait endurant et rapide. Sa tête au regard de feu la regarda. Ses yeux étaient presque rouge soutenu, contrastant avec sa robe noir de jais. On aurait pu croire à une créature venue d’un autre monde, un être machiavélique venu pou s’emparer du monde. Pour qui ne connaissait rien aux chevaux, il était effrayant. Terriblement effrayant. Mais Aléa, grâce à silhouette de sa tête, put déclarer sans doute qu’il était intelligent, et se liait en profondeur avec son cavalier et maître. Elle lisait sur son bout du nez strié qu’il était têtu mais qui ne l’eût pas été ? Mais surtout, ce regard couveur lui fit comprendre que c’était une jument.

La jeune femme se détourna de la femelle et s’intéressa à un équidé qui paissait plus loin, un peu à l’écart. Sa robe était blanche, on aurait tout autant pu croire qu’il était donc gris. Mais non, il était albinos. De grands et magnifiques yeux d’un bleu clair et pur la regardait avec un intérêt croissant. Il avait de bons aplombs, une encolure fine mais musclée, une croupe au biceps fémoral impressionnant. Mais surtout, ce fut sa robe qui fascina la marchombre. Oui, elle était blanche, mais tellement pure et éclatante qu’elle en devenait bleu pâle, reflet du ciel dégagé. Elle s’approcha de lui, confiante. D’un coup d’œil, elle vit qu’il était de descendance Arabe. Très endurant et résistant. Rapide aussi. Son dos creux, par contre, la rebuta : il l’était un peu trop à son goût, bien qu’une personne de constitution normale ne l’eût pas remarqué. Il avait mal au dos. Un mal terrible, apparemment, puisque lorsqu’il vit qu’elle s’approchait de son flan, il commença à partir au pas, oreilles vers l’arrière. Aléa secoua la tête. Elle s’en approcha de nouveau, ne lui laissant pas le choix cette fois. Elle monta sur son dos en sentant les muscles pauciers de l’étalon s’agiter et frémir. Elle se hissa sur la pointe des pieds, confiante en l’équidé, et sembla alterner un pas de danse précis. Lorsqu’elle descendit, elle put constater que le cheval se tenait moins cambré sur ses aplombs et semblait soulagé. Au moins, elle lui avait fait du bien.

Elle se retrouvait devant un dilemme : prendre le cheval albinos, qui semblait si serein mais si puissant à la fois, mais qui avait encore mal au dos ou prendre la jument noire aux yeux rouges qu’elle trouvait absolument magnifique et empathique, puissante et endurante aussi, d’ailleurs…

La marchombre ferma les yeux un instant. Il lui fallait choisir. Et vite. A moins que… Elle se tourna vers Ohar’ha. Celle-ci eut un brusque mouvement de tête vertical avant de laisser frémir ses naseaux dans un léger bruit. La jument regarda tour à tour les deux chevaux, puis se décida. Elle passa derrière sa maîtresse et la poussa du chanfrein vers la jument noire.

-Tu es sûre ? murmura Aléa.

Ohar’ha souffla comme pour un mécontentement qui fit sourire la jeune femme. Bon, dans ce cas, ce serait elle. Elle paya Gawy, prit un licol et en harnacha la jument.

-Je ne te donne pas de nom, déclara Aléa. Parce que ce sera ta vraie cavalière qui te le donnera. Meïa.

Elle s’enfouit dans la ville, accompagnée de ses deux juments. Il lui fallait trouver un bon cordonnier. Ce ne fut que deux rues plus loin qu’enfin une boutique osa se dévoiler à elle. Elle y entra, entraînant les équidé à sa suite.

-Bonjour, fit-elle à l’homme qui la dévisageait. Je voudrais une petite selle et un rapide filet pour la jument noire s’il vous plaît.

Apparemment, il avait l’habitude. Il sortit vite un ruban pour prendre les mesures de la jument et les nota sur un morceau de papier.

-Ce devrait être prêt demain en fin de matinée, affirma-t-il en levant les yeux vers Aléa.

-Très bien, merci beaucoup ! dit celle-ci en le gratifiant d’un sourire éclatant.

Le regard de l’homme parut soudain fiévreux, et son corps dégagea un peu plus de chaleur qu’il ne l’aurait fallu. Elle sentait qu’elle aurait du mal à s’en défaire le lendemain. Il semblait plus avenant que les autres, et bien têtu. Il n’était pas mal, en réalité, mais Aléa considérait ces pensées comme dérisoires et entreprit de sortir prestement de la boutique.

-Et ben les filles, il va falloir se trouver un endroit où passer cette fin d’après midi, demain et après-demain…


15.Un de vos meilleurs textes RPG :

Oula.. Pas vraiment d'idée... Alors... Bien que mon avis ne soit pas le meilleur, j'aime bien celui-ci :

Aléa réagit immédiatement. Pas par réflexe. Ni par instinct. Comme si elle connaissait déjà ce scénario pour l'avoir répété cent fois. Elle bondit vers l'entrée, l'esprit embrumé de ses pensés encore fraîches concernant sa liberté et son désir. Pourtant, lorsqu'elle y arriva, Cynn avait déjà abattu un homme et le deuxième s'était jeté sur elle. Décidant de la laisser faire, Aléa s'occupa des prochains arrivants. Elle sortit rapidement et avec une grâce incomparable une dague de sous les bandes de combats qui lui servaient de tenue habituelle. Un autre homme entra. Son poing fermé sur la garde de son arme, elle passa sous sa gorge dans une promesse de mort. Immédiate. Un deuxième arriva. La faille étant très petite, les combattants se succédaient les uns après les autres, sans s'arrêter, comme une vague de haine qui déferle sur la plage, suivie de près par des centaines d'autres. Heureusement ils n'étaient pas tant. Seulement une vingtaine à ce que pu en juger la marchombre postée à l'entrée. Cynn avait le visage ruisselant d'un sang plus rouge et noir qu'il ne put l'être. Son corps gisait sur le sol, sans connaissance. Aléa s'était déjà occupée de deux autres hommes et venait de remarquer dans quel état était leur compagne. Alors que la tranchant de sa main frappait la tempe d'un nouveau venu, elle lança sa dague de la main gauche, sans pouvoir viser. Elle atteignit tout de même l'homme entre les côtes droites, près de son foie. Longue et douloureuse mort. Il lâcha vers elle un regard marron emplis de haine et de désir de vengeance. Et un autre sentiment pulsait au fond de ses iris. Un sentiment qu'Aléa ne s'était jamais permise d'éprouver. De la pitié. Cette pitié qui n'aidait personne, mais qui enfonçait encore plus la tête des gens sous l'eau. La compassion n'était pas dans ce regard. Pitié pour elle. Comme si elle était promise à une mort certaine et très proche. Mais ce ne serait pas lui qui la tuerait. Elle le savait.


*Surano, s'il te plaît, réagis ! * pensa-t-elle très fort en s'empêchant de tourner la tête pour le regarder.

Elle se détourna de cet adversaire blessé et fit face à l'arrivant suivant, qui s'était contenté de regarder leur échange silencieux pendant à peine trois secondes. C'en fut une de trop. Aléa renvoya son âme meurtrie dans un pays dont elle ne connaissait encore rien. Juste des autres. Elle réussit à ôter la vie de trois encore avant que ce ne soit une femme qui déboulât devant elle. Grande, les yeux d’un gris métallique, les cheveux d’un blond envoûtant. C’était plutôt d’elle dont avaient parlé les yeux de l’assaillant. La femme la fixa d’un regard dédaigneux et brandit son sabre à bout de bras. Transpercer sa gorge. Tuer. C’était tout ce que disait ses mouvements.

Aléa détendit les muscles de son dos pour mieux utiliser sa souplesse naturelle. Elle en aurait besoin. D’un rouler-bouler parfait, elle atterrit entre les chevilles de son adversaire, les saisit et repartit par une roulade vers l’arrière. La femme eut un déséquilibre, mais trop court pour qu’Aléa pût en profiter. Une rage bouillonnante monta soudain dans ses veines, faisant circuler énergiquement son sang. D’un mouvement extrêmement rapide, Aléa fit un demi-tour sur elle-même et donna un coup de coude qui aurait dû casser au moins trois côtes de son assaillante. Mais cette dernière eut un réflexe un peu tardif, mais assez rapide pour éviter deux côtes fracassées. Un râle de douleur s’échappa de ses lèvres closes, ce qui extirpa un sourire à la marchombre. Sans lui laisser le temps de se remettre, elle fit un tour autour de la femme, s’approchant autant que possible de son centre et tenta de la désaxer. Manœuvre réussie ! Mais son adversaire, profitant de son propre équilibre, se jeta sur le sol froid de la mine. Ce qui désarçonna Aléa mais ne l’empêcha pas d’attaquer. La combattante se releva lestement et fit de nouveau face à la marchombre.

-Pff ! Tu crois vraiment que tu vas m’avoir comme ça ? Je connais tout ce que tu peux faire ! lança-t-elle avec mépris.

Ce fut le mot de trop. Elle voulait savoir ? Et bien qu’elle sache ! Cette fois-ci, Aléa se laissa complètement submergée par la colère. La rapidité de ses mouvements se multiplia par dix, ne laissant plus aucune chance à la femme de s’en sortir. Elle réussit tout de même à parer quelques coups, les premiers, avant de succomber sous le nombre d’attaques à la seconde qu’elle recevait. Gauche, droite, poing, poing, pied, tête, poing, gauche, gauche, droite… Tout s’enchaînait dans un ensemble parfait, que pratiquement aucun guerrier n’aurait pu éviter. En moins de trente secondes, elle fut par-terre, un filet de sang coulant par son oreille droite. Signe d’une mort certaine.

Aléa reprit son souffle et son calme assez rapidement, pour une fois après une telle colère, et inspecta les environs. Surano en avait fini avec la demie-douzaine d’hommes qu’elle lui avait laissée et le deuxième qui était entré, s’attaquant à Cynn…

Cette dernière respirait faiblement, évanouie à nouveau. Ses anciennes blessures n’avaient pas vraiment tenu le choc et de nouvelle s’éparpillaient sur tout son corps. Son visage, baigné dans le sang qui commençait à s’écailler, semblait pourtant serein. Confiant…

16.Votre ( ou vos ) livre(s) préféré(s) : L'Epée de Vérité de Terry Goodking et Fascination-Tentation de Stephenie Meyer

17.Votre ( ou vos ) auteur(s) préféré(s) : Bernard Werber et Pierre Bottero

18.Votre genre de livres préféré en général [ fantasy, science-fiction, policier, historique, réaliste, fantastique, horreur, biographique ( journaux intimes ), d’aventure ] : Fantasy ; Aventure


19.Ecrivez-vous en dehors des forums ? Combien et dans quel genre ? ( Romans, poèmes, nouvelles, textes ) Oui, j'écris de petites descriptions, des poèmes et un roman.

20.Quels sont vos passe-temps et passions ?
Lire et Ecrire, et l'équitation

21.Comment avez-vous découvert le forum ? Je viens du forum TDT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasy-rpg.forumactif.org/
Adarion
Plume acérée


Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 27
Citation : Le RP : source de lecture aussi fascinante qu'un roman
Humeur : enjoué
Powa ? : gné?
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Lun 28 Mai 2007 - 21:30

Bienvenue sur Expé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yOufY °
Converti à l'expériencrisme fanatique


Féminin
Nombre de messages : 370
Age : 22
Citation : l'esprit du ventre n'est jamais assouvi.... ( è-é huk huk)
Humeur : entre deux de tension et le pétage de plomb, ça dépend
Powa ? : pastèque powaaaa!!! XD
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Aeacia   Lun 28 Mai 2007 - 22:11

Welcomeuuh !!!^^

(17 en seconde ?? pas mal ^^' perso je perd pleins de points en grammaire... et en logique et autres trucs intellectuels du genre Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genialissime-stupide.forumactif.org
Aeacia
Nouvelle recrue


Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 25
Citation : Look at me... Because I'm the worst of your enemies !
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Mar 29 Mai 2007 - 18:42

Merci à tous les deux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasy-rpg.forumactif.org/
°Cetra°
Plume acérée


Féminin
Nombre de messages : 78
Age : 24
Citation : *All the children grow up... except one!*
Humeur : Extase
Powa ? : Life Powaaaaaaaaaaaa
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Mar 29 Mai 2007 - 20:32

Bienvenue sur XPé!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~°Yume°~
Comme un poisson dans l'encre...


Nombre de messages : 118
Age : 25
Citation : Tsubasa no oreta tenshitachi...
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Mar 29 Mai 2007 - 20:53

Welcome ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamine
Inktoxiqué


Féminin
Nombre de messages : 239
Age : 24
Citation : Je suis victime de Schyzophrénie avec psychose paranoïaque et délires narcissiques
Humeur : Sadico-pervers machiavélico-diabolique...
Powa ? : Lecture powa ! Ecriture powa !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Mer 30 Mai 2007 - 8:23

Hellllow Aléa ^^
Vive Pierre Bottero et vive Bernard Werber !!!!!
Muse toi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolita19954.bloxode.com
Cranberry
Plume acérée


Féminin
Nombre de messages : 76
Age : 25
Citation : il pourrait se faire etouffer par un Bob l'éponge géant !!
Humeur : en deprim'
Powa ? : euuuuh plein
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Aeacia   Mer 30 Mai 2007 - 9:58

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepensionnatmytica.actifforum.com
£psiL¤n
Co-administratrice


Féminin
Nombre de messages : 443
Age : 27
Citation : *Refais chaque jour le serment d'être heureux*
Humeur : Happy for the moment
Powa ? : pooowaaaaaa XD Sieste powa ;)
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Aeacia   Jeu 31 Mai 2007 - 16:41

Bienvenue !
J'éspère que tu t'amuseras bien ^^

_________________
Il était une fois une petite fleur prisonnière d'une bulle d'eau...
avatar d'antalis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Federµraf'
Co-administratrice


Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 24
Citation : Tout le monde veut sauver la planète, mais personne ne veut sortir les poubelles...
Humeur : Very good ^^
Powa ? : Graph powa ! Nutella powa ! PP powa ! RP powa ! VACS POWA !!!
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Aeacia   Dim 10 Juin 2007 - 1:06

Bienvenue !
C'est plus rapide xD Amuse-toi bien ^^

_________________

La mort est un processus rectiligne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://experiencre.virtuaboard.com
Sakka
Privilégiée


Féminin
Nombre de messages : 682
Age : 24
Citation : J'ai décidé d'être heureuse parce que c'est bon pour la santé.
Humeur : Je vais très bien, merci et vous? :D
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Aeacia   Lun 11 Juin 2007 - 9:25

Flemmarde! tongue Remarque faut bien les utiliser, tes magnifiques smileys!

Hum, hum. J'en étais où...? ^^
Ah oui: bienvenue ici Miss! Amuse-toi bien et je te souhaite plein de délires chearleader

Notes: bravo pour tes posts, ils sont très bien écrits! Wink (bon, je ne dit pas que j'ai eu le temps de tout lire mais bon... Embarassed )

_________________


Merci pour le kit ma ptite Cat!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom'@n!Ak
Co-administratrice


Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 26
Citation : Usuyami no sekai...
Humeur : Montagnes carolingiennes ( pire que les russes ! up...& dooown... XD)
Powa ? : PP POWA ! allemand powa ! et vacaaaances !
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Aeacia   Mar 12 Juin 2007 - 17:25

( moi j'ai laissé tomber la lecture des posts : trop de prés en retard... )
Ahem. XD

Bienv'nue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumeinyx.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aeacia   Aujourd'hui à 12:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Aeacia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expériencre :: Accueil :: Présentations-
Sauter vers: