Expériencre

Les artistes travaillent pour passer maître dans un art... le RPG EST un art...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Feuilles attrapées au vol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chanaïs
Apprend à tenir sa plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 25
Citation : Ne frappez pas quelqu'un avec des lunettes. Frappez-le avec une batte de base-ball [by Eraykes]
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Feuilles attrapées au vol   Lun 30 Avr 2007 - 12:00

Salut à tous, bienvenue !
Mon premier sujet sera sur mes feuilles volantes ! Vos critiques me feraient avancer...
Merci !

Voici pour commencer un message avec Zaïra, sur Lumeïnyx

Citation :
Zaïra haussa les épaules devant le silence de Lim qui ne l'avait pas entendue (ou plutôt pas lue ^^). Lorsque Gaëtan revint, avec Northance, il lui donna... une retenue ! Tiens, qu'est-ce que c'était que cette chose bizarre ? En tout cas, pas quelque chose de très positif, puisque la fille aux cheveux de feu avait désobéi. Elle voulut aller la voir pour lui parler, mais tout de suite, le professeur enchaîna sur son cours. Il montra des buissons, et leur expliqua leur histoire. Zaïra n'était réellement pas convaincue... Des petits arbustes rachitiques pouvaient surpasser les pouvoirs d'un sorcier ou d'un mage ? Pfff..
Gaëtan, pour prouver ses paroles en dépit des nombreux sceptiques, dont la vampire faisait partie, s'exécuta. Le souffle coupé, elle assista à la défense de l'arbuste qui repoussa presque avec ironie, la puissance de l'instructeur ! Si lui-même n'y arrivait pas, à quoi bon essayer ? Tous, cependant, s'exécutèrent. Zaïra les regarda avec un petit sourire moqueur sur les lèvres... Pensaient-ils un instant qu'ils pouvaient soumettre à leur volonté un... buisson ? Effectivement, dit comme ça ^^.
Avec un soupir, elle finit, elle aussi par se mettre face à l'un de ces arbres-aux-pouvoirs-surpuissants. De la lumière jaillirait lorsqu'elle essaierait de "déchaîner" son élément. Vu sa maîtrise peu poussée de la magie, l'arbre pouvait se réjouir d'avance... Il gagnerait haut la main ! Sans se démonter, Zaïra se concentra... Et le combat acharné commença entre une vampire entourée d'une aura noire aux canines menaçantes et un arbuste ! Quel suspens ! Trop pas... Elle se contenta, après maints effort, de créer une boule de ténèbres, aussi grosse... qu'une bille de billard ! Lorsqu'elle entra en contact avec son adversaire redoutable, une vague de lumière, tout aussi mesquine au niveau de la quantité, vint à sa rencontre. C'était toutefois suffisant pour venir à bout de la boule d'obscurité...


"Eh merde !"

Zaïra ne se démonta pas pour autant. Au contraire ! Elle se concentra au plus haut point. Tant que des perles de sueurs vinrent se pointer sur son front si pâle. Elle finit par libéré son pouvoir. Même elle fut surprise ! Une vague de noirceur vint s'abattre sur l'arbre. Poussée par la volonté sans faille de Zaïra, elle le souffla. Aussi sombre et inquiétante qu'une nuit sans lune. Seulement, à travers les ténèbres, une petite touche de lumière apparut. On ne voyait qu'elle. C'était la lueur d'espoir dans un monde où tout n'est que peur. C'était la beauté dans la laideur. C'était le blanc dans le noir... C'était une flamme dans l'obscurité la plus profonde qui soit... Cette lumière, ravivée par quelque chose dans les racines de l'arbre, grandissait, grandissait... Zaïra n'allait pas la laisser gagner si facilement. Presque à bout de force, elle continua à faire déferler cette vague si sombre. La lumière s'éteignit dans l'obscurité... pour réapparaître encore plus forte ! Cette fois-ci, la vampire eut beau essayer de maintenir cette masse pourtant imposante d'ombres face à cette lumière, si belle, si attirante, si absorbante... Bientôt plus une goutte d'obscurité ne resta de la création de Zaïra. Et la lumière s'éteignit peu à peu, pour laisser place à... ce même arbuste piteux.
La vampire avait les joues rosies, comme si elle venait de courir sur des kilomètres. Le front en sueur, la respiration haletante, elle cherchait désespéramment un peu d'air pour remplir ses poumons. Elle se laissa tomber au sol, épuisée... Un regard méchant posé sur son ennemi... pas plus au que trois pommes...


Celui là commence à dater un peu, mais il est assez important. C'était avec Irys, sur Laokess

Citation :
Deux heures… Deux heures à tourner et retourner dans son lit… Deux heures à chercher le sommeil… Deux heures qu’un serpent rouge flottait devant ses yeux… Pourquoi Irys voyait-elle ce serpent partout ? Pourquoi l’empêchait-il ainsi de dormir ? Elle finit par se lever, rageusement. Elle se ressaisit, songeant à Ayumi, qui dormait à côté. Elle ne prit pas la peine d’enfiler une veste, et sortit en chemise de nuit bleue, bras et jambes nues. Il faisait pourtant froid dehors. Mais la chaleur de son élément lui permettait de sortir, sous la neige, sans craindre d’attraper un gros rhume… Ou pire… Elle se dirigea vers le lac gelé, encore et toujours cette étendue d’eau si effrayante, mais inoffensive à cause une plaque de glace épaisse qui recouvrait sa surface. Aucune chance de tomber à l’eau…

Irys s’assit dans la neige, le regard fixant l’horizon… Tout était calme… Très calme… Si calme qu’un bruit imperceptible en temps normal attira l’attention de la jeune fille. La neige ondulait, comme si quelque chose rampait dessous. Elle fronça les sourcils, s’approcha, doucement, pour connaître l’identité de la chose qui rampait sous la neige. Elle sursauta. Une bête venait de sortir la tête de la neige. Une tête pleine d’écailles, aux yeux jaunes globuleux, à la langue fine, se terminant par un V qui dépassait d’une gueule munie de deux crocs menaçants… Irys n’eut le temps de rien faire… Elle ne cria pas, restant pétrifiée, comme si le temps s’était arrêté, et que seul la bestiole, un serpent vert foncé, pouvait bouger. Il était tout petit, mais se déplaçait vite. Une douleur vive au poignet obligea la jeune fille à revenir à la réalité. Le serpent venait de la mordre… Elle prit sa main dans l’autre, contemplant deux petites marques, d’où s’écoulait un léger filet de sang.

La vision d’Irys devint floue, et tandis qu’un léger cri s’échappait de sa gorge, elle tomba, allongée dans la neige. Une vague de souvenirs commençait à remonter, et à défiler devant les yeux violets de la jeune fille. Comme dans un rêve, elle se rappela son arrivée ici... Son voyage dans l'avion, en compagnie de Slycer, le morfale, Eraykes, le dormeur, Lulu, la guerrière sympathique, Ayumi, l'amie fidèle, Blacksad, le clandestin... Puis elle repensa à son premier cours, aux différents professeurs, à commencer par Enki Haya, avec qui elle n'était pas d'accord sur sa façon trop carrée de voir la magie, et Mitoshi Osaki, qui lui avait donné des cours particuliers, à Slars, sous ses airs endormis, Lawa, impassible, et noble... Vint ensuite Damus, l’incompris, Miaou, la folle aux yeux rouges, Darkwilan, le décédé, Kaede, un peu froide, Darius, à la triste malédiction, Adarion, qui ne supporte pas les bananes, le possédé, à la chevelure pancarte, Haley, si timide, Woofer, si beau, Tàri et Layna, drôles d’acheteuses au passé sombre, mais toujours de bonne humeur, Eldo le danseur…
Puis…
Rien…
Ou tout…
Blanc…
Ou noir…

Des bruits de pas, là où le temps s’est arrêté. Irys est étendue par terre… Morte ? Pas encore…


Edit du 6 Mai :

Avec Syminaël sur Au crépuscule.

Citation :
"Désolé, eh patate !"
Il fallut un peu de temps pour que Syminaël les pensées embuées par ses souvenirs, comprenne le sens de la phrase, et surtout, celui du dernier mot. Un mot de trop. Peut-être même le dernier mot... Dans un mouvement fluide et rapide, elle se retourna, et, sans prendre le temps de détailler cette chose étrange qui avait osé l'insulter, par un coup de pied précis, le faucha en bas des jambes. Le tout, à une vitesse surprenante, venant de quelqu'un, qui, quelques instants plus tôt, avait bien mis trente secondes à assimiler le mot "patate" à une insulte. Ce n'est qu'après avoir plaqué cet inconscient à terre en maintenant ses bras cloués au sol à l'aide de ses fines mains et tout le reste de son corps en s'asseyant dessus, qu'elle prit le temps de le détailler.

C'était un jeune homme. Elle ne l'avait pas remarqué et toute personne normale aurait été gênée de d’être assise à cheval sur quelqu’un du sexe opposé [héhé, j’ai cherché deux heures une autre tournure, désolée, je trouve pas ^^]. Mais il est inutile de préciser que la jeune fille qui chevauchait le garçon n’était pas une personne normale. Ca aurait pu être l’Empereur lui-même qu’elle ne se serait pas levée. C’est pourquoi elle ne broncha pas et commença à le détailler. Des cheveux fauves en bataille et de grands yeux assortis, un air enfantin… Elle aurait pu le trouver charmant, si cette tempête, nommée colère ne continuait pas à se déchaîner sous son crâne.

Syminaël planta son regard gris vert se planta dans celui de l’inconnu. On pouvait y lire une étrange lueur menaçante. Sa voix claire, retentit, froide, et aussi tranchante qu’une lame aiguisée.


As-tu un problème de vision, pour voir qu’une patata et moi n’avons aucun point commun ? Ou as-tu simplement décidé que la vie ne valait plus la peine d’être vécue ? Qui es-tu, morveux, pour t’adresser ainsi à moi ?

Bien sûr, rien dans l’expression de son visage ou dans le ton de voix, ne le laissait supposer, mais, c’était bel et bien, une façon étrange de montrer sa curiosité qui avait laissé place à sa colère, bien que toujours présente, à l’affût, prête à ressurgir à tout moment. Son regard, plus menaçant que jamais, était toujours plongé dans celui, mystérieux et sauvage du jeune homme. Sa réponse devait satisfaire la curiosité et la colère de Syminaël… Où se serait la soif de sa lame, si bien cachée, qui se satisferait du goût de son sang…

J'attends vos critiques pour m'améliorer... De vous gênez pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koubai.forumactif.com/index.htm
Chanaïs
Apprend à tenir sa plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 25
Citation : Ne frappez pas quelqu'un avec des lunettes. Frappez-le avec une batte de base-ball [by Eraykes]
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Feuilles attrapées au vol   Sam 6 Oct 2007 - 12:54

Post avec Irys sur Laokess.

Citation :
Après cette journée passionnante passée à... dormir, Irys abandonna son cabanon, pour se fondre dans la nuit. Il n'était pas très indiqué de sortir après neuf heures, mais la fatigue engendrée par son voyage de retour s'était envolée, il était temps de rejoindre ce monde si différent des nocturnes. Si les hiboux sortent pour chasser leurs proies, elle, ce serait plutôt pour chasser l'ennui. A pas de loup, elle zigzagua entre les cabanons. Certains étaient illuminés et projetaient une forme sombre, déformée, qu'était l'ombre d'Irys. La mélodie de quelques rires, puis un concert de ronflements lui parvinrent. Imperturbable, elle continua son avancée rejoignant bientôt les rives silencieuses du lac. Elle resta de marbre à sa fascinante beauté. Après tout, il n'était que la réplique de la splendeur du ciel. Du même bleu si sombre, il était même allé jusqu'à lui voler ses étoiles et sa lune. Mauvais miroir, leurs lueurs tremblotaient légèrement. Se baigner parmi les astres devraient pourtant attirer quelques amateurs. Seulement, elle, se contenta d'être spectatrice. C'était bien suffisant.

Les berges du lac passées, elle pénétra dans le parc. L'herbe ondulait tout autant, sous la légère brise, que le bassin, finalement. Le rapprochement fit grimacer Irys et un instant, elle crut sentir l'eau effleurer ses mollet. Un frisson de dégout la parcourut, et elle accéléra le pas inconsciemment. Les arbres si familiers qui l'entouraient, dans la nuit, pouvaient devenir source d'angoisse. L'automne arrivait, et déjà leurs feuilles s'étaient fragilisées, tant et si bien qu'elle ne résistait plus au vent. Beaucoup avait déserté leurs branches sinueuses, qui, au clair de lune, n'étaient que des bras osseux. Mais parmi ces squelettes de bois, Irys finit par en trouver un plus avenant. Un saule pleureur, un peu à l'écart.

Un des derniers dont le feuillage avait tenu le coup. Il lui fallut d'ailleurs l'écarter pour pouvoir accéder à son tronc. Elle s'assit à sa cime, se calant le dos contre l'arbre. Finalement, il n'y avait pas plus de choses à faire dans le parc que dans le cabanon... Après avoir dormi toute la journée, il aurait été plus excitant d'imiter la chauve souris jusqu'au bout, et partir à la recherche d'une proie.

Soudain, elle entendit bouger dans les branches, en hauteur. Elle leva la tête, intriguée. Une chouette peut-être ? Le hululement qu'elle poussa ressemblait plus à un rire. Irys le localisa sans problème. Le clair de lune éclairait la branche sur laquelle un chat clair se tenait. Après la vache, un chat qui rit ? Ca ne pouvait être qu'un élémentaliste qui maîtrisait un pouvoir secondaire, que la jeune fille assise au pied de l'arbre, ne connaissait que trop bien. Elle eut un petit sourire dans l'ombre et demanda, assez fort pour que sa voix porte jusqu'à la petite forme :


'Fait beau là-haut ?

Je compte sur vos critiques, je vous écoute =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koubai.forumactif.com/index.htm
 
Feuilles attrapées au vol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [règles]Parenté avec plusieurs doyen à couronne de feuilles
» [Bloodbowl] Comment remplir les feuilles de match sur La ligue
» feuilles d'équipes
» Feuilles de salace en or !
» BB Manager - feuilles d'équipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expériencre :: Partie théorique :: Feuilles volantes-
Sauter vers: