Expériencre

Les artistes travaillent pour passer maître dans un art... le RPG EST un art...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Feuilles vivantes et émotionnelles <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poffskein
Apprend à tenir sa plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 26
Citation : Peu de bien engendre peu de mal ;o)
Humeur : Kawaii XD
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Feuilles vivantes et émotionnelles <3   Mar 17 Avr 2007 - 3:30

Le monde semble s’entourer d’une bulle d’ignorance. Qui songe encore à lui parler, à lui chanter des chansons, à le serrer dans ses bras? Personne. Personne ne veut d’un enfant aussi ignoble, personne ne veut de lui. Il les répugne, tout le monde le déteste. Ils le regardent, le rejette. L’enfant marche seul, la tête baissée, seul. Il se demande pourquoi, il ne comprend pas, il ne comprend plus. S’il ne mérite pas d’être né, pourquoi l’avoir crée? Et il marche, encore et encore, à la recherche de quelqu’un qui l’aimera ; si c’est encore possible, évidemment… Le soleil a disparu sous les nuages gris. Il va se mettre à pleuvoir, le temps est grisaille. Il s’en fiche. Il est au-delà de tout ça. Il n’a plus le goût de les revoir, c’est pour ça qu’il s’est enfui. Soudain, une chanson retentit, inconnue de tous…

Sirius, ce jour-là, avait décidé de prendre sa vie professionnelle en main. Il n’avait pas envie de demeurer jusqu’à la fin de ses jours dans la grande maison des Black. Non, cela lui faisait rappeler des souvenirs qu’il aurait préféré oublier. Cette réalité échappait à la plupart des gens, qui se souciait des pauvres enfants de Sang-Pur? Tout ce qu’on arrivait à ressentir d’eux, c’était une haine palpable et brûlante…Étais-ce le cas de tout le monde, étais-ce toujours les Sang-Pur qui troublaient le monde? Non.

Sirius Black marchait donc, tout seul, dans les rues vivantes de Pré-Au-Lard. Le soleil vibrait de rayons lumineux, tous s’étaient vêtus très légèrement. Cependant, aucun n’oubliait l’hiver qui approchait et le souci premier de tous était de rester en santé. L’homme regarda une dame et ses deux enfants qui se chamaillaient. L’un d’eux se jeta à terre en frappant le sol, il quémandait un jouet qu’il avait vu dans la vitrine. Ce jour-là, Sirius Black n’avait pas envie de trouver ça drôle. On riait de ce qui n’était pas drôle, la plupart du temps, alors, quelle était la véritable chose dont on pouvait qualifier de rigolote? Il n’y en avait pas, c’était les humains qui l’inventaient…tout simplement!

Pourquoi était-t-il si pessimiste? Simplement parce que c’était une journée trop belle pour rester seul, Sirius était complètement ancré dans la solitude et même Lianna ne pouvait changer quelque chose à cela. Il aurait tout fait pour retrouver ses seize ans, tout fait pour retourner à Poudlard où tous les soucis n’étaient pas importants. Bien sûr, il aimait sa vie actuelle, mais les souvenirs de Poudlard étaient si frais que Sirius se demandait souvent s’il n’avait pas rêvé tout ça. Le groupe le plus populaire de Poudlard, les Maraudeurs lui manquaient. Horriblement. Sirius aurait voulu retourner en arrière, pas pour changer quoi que ce soit, mais pour revivre ces moments joyeux. James lui avait dit, un jour, qu’il ne fallait pas s’ancrer dans le passé, que cela ne servait à rien…n’avons-nous pas le droit d’avoir des souvenirs? Pourquoi devons-nous sans cesse faire face aux réalités? Les réalités étaient trop souffrantes, et Sirius Black se les rappelait…

L’enfant lève légèrement la tête, juste pour écouter d’avantage les sons des pas qui retentissent autour de lui. Il songe qu’il n’est pas, finalement, si seul. Quelqu’un le suit, quelqu’un se préoccupe de lui…Il soupire. Peut-être n’est-ce qu’un parfait inconnu qui a envie de marcher? Ou encore quelqu’un qui est dans la même détresse que lui? L’enfant continue de marcher, ses cheveux sont mouillés. La pluie a commencé. Tout doucement, puis d’une envergure plus importante. La personne continue de le suivre. Il espère que ce n’est pas elle, ou lui, ou encore lui…

Sirius tourna au coin d’une rue, alors la réalité lui revint en pleine figure : La Cabane Hurlante. Contrairement aux autres habitants qui n’osaient pas la regarder, Sirius Black, lui la fixait avec insistance. Des souvenirs le submergeait, comme des paroles dites trop souvent. Il s’était passé tellement de choses, là…

Trop. Trop d’évènements. Sirius songea qu’ils avaient pris la vie trop à la légère. À cette époque, ils n’étaient encore que des adolescents stupides qui ne pensaient pas. Maintenant qu’il se rappelait les souffrances perpétuelles de Remus, l’été passé à tenter de se transformer en Animagus, la connerie qui l’avait poussé à, presque, assassiner Rogue. Ah! L’image du sombre mage lui vint à l’esprit, combien de fois l’avait-t-il traité de tous les noms? Non. Il faudrait plutôt dire : Combien de fois ne l’avait-t-il PAS traité de tous les noms? Sirius se trouvait tellement immature et imbécile. Personne ne méritait d’être traité de cette manière, même pas lui…même pas Rogue. Juste pour dire!

Sirius Black courut par-dessus la clôture, il se dirigea vers la grande demeure qui était, pour une fois, dénuée de cris stridents et détestables. Il pensa une fois de plus à son ami Remus, comment avaient-t-ils fait, tout les trois, pour être si peu préoccupés par lui? Sirius se sentait sale, sale et incroyablement stupide. Il n’arrivait plus à marcher, alors la solution lui vint en tête : Une solution stupide, comme lui.

L’homme devint un chien, un simple gros chien noir. Le Sinistros, on lui avait dit qu’il était. Celui qui provoque la mort là où il passe. Pourtant, Sirius n’avait jamais tué personne! Il gambada et se retransforma en ce qu’il était primordialement sur le seuil de la grande cabane. Accroupis contre le mur de bois décrépi, Sirius se mit la tête entre les mains et soupira. Soupira, encore et encore…

Il se retourne, la curiosité le submerge. Qui est-ce? Qui? Alors la réponse lui vient, comme une boulette de papier lancé en pleine figure. La personne le fixe, elle a de longs cheveux et un nez bien droit. Ses yeux sont magnifiques, si bleus. Il se perd dedans, tentant de s’enfuir dans un monde où il sera bien, où il sera seul. Elle ne parle pas, lui non plus. Elle finit par s’approcher, toujours plus près. Trop près.

Comme un enfant, il se mit à pleurer. Pleurer comme un enfant qui aurait perdu sa mère. Le problème, c’est que Sirius n’avait jamais eu de mère. Il en avait eu une, certes, mais on ne pouvait nommer cela une mère, pour Sirius, elle n’avait été qu’une simple génitrice. Rien de plus. Comme il l’avait hai, du plus profond de son âme il avait voulu lui faire du mal comme elle lui en faisait. Sirius l’avait traité de tous les noms, jamais elle n’avait flanché. Si froide, si indifférente. Elle aussi le détestait, il les répugnait, tous. Sirius ne méritait pas sa famille, comme ils ne le méritaient pas, eux. Sa génitrice l’avait battu, l’avait frappé, l’avait rabaissé. Jamais, jamais il ne lui avait aucun mal. Il l’avait voulu, mais cela n’était pas pour lui. Sirius n’était pas un meurtrier, il ne pouvait pas faire une telle chose. Il ne pouvait pas se rabaisser à être comme…lui!

Les larmes se dispersent sur son beau visage, il frappe la terre de ses poings. La terre lui est dégoûtante, maudite soit-t-elle! Il ne parle pas, il ne parle plus…Il pleure. Point.

Toute cette haine refoulée pour Walburga Black, celle qui l’avait détesté et dominé toute sa vie. La haine qu’il ressentait pour Orion, celui qui ne lui avait jamais dit le moindre « fils » de sa vie. La haine pour Regulus, son frère, ce sombre idiot qui s’était jeté chez les Mangemort. Sirius les détestait, ceux qui se disaient, jadis, sa famille…Un mot si important que Black n’aura jamais connu. Il se répugnait lui-même, comme il pouvait être lâche et imbécile! Le soleil était toujours présent, lui aussi était détestable. Sirius ne voyait plus rien à cause de sa rayonnance. Autant dire qu’il ne voyait plus rien du tout! Les larmes débordaient de tout côtés, les cris de rage résonnaient aux environs. Encore là, personne ne se souciait de lui. Qui était-t-il pour les autres? Rien. Absolument rien…sauf pour Lianna, Alex’ et Sarah. Eux l’aimait, mais l’aimeraient-t-ils toujours en sachant comme il était détestable? Peut-être pas. Sirius n’en savait rien…

Elle lui sourit. Comme elle est belle, cette personne. C’est étrange pour un garçon. Il ne peut pas aimer un autre garçon. Oui, car il a reconnu en l’inconnu, un mâle. Cet enfant semble presque angélique. Que lui veut-t-il? Il se présente. Il ne l’écoute pas. Tout ce qu’il voit, c’est ce pendentif qu’il porte au cou. Alors, il le hai, lui et tout ce qu’il représente. Une haine sans pareil le submerge et il lui saute au cou. Ses petits poings frappent le visage de l’autre. L’autre ne répond pas, trop surpris pour se défendre. Que se passe-t-il?

Que se passe-t-il?

Sirius songea au jour où il avait dit à Rogue comment découvrir le secret de Remus. Il avait joué un air subtil qui n’avait pas passé inaperçu du Serpentard. Pourquoi avait-t-il fait ça, Merlin! POURQUOI?! Il avait des remords, immenses. Pourtant, Rogue n’était pas mort, il était très en santé. Le problème, c’était qu’il s’était comporté comme un idiot, sans penser aux conséquences. Remus avait été si frustré par cette idiotie qu’il ne lui avait plus parlé durant un certain temps. Et Rogue, lui, ne s’était jamais posé la question de savoir lequel de Black ou Potter il haïssait le plus. Sirius avait peur, oui, peur de ce qui allait arriver.

Ses pensées s’entremêlaient, son cœur se serrait. Les larmes disparurent, son souffle était irrégulier. Il ne savait plus comment se mettre, s’asseoir. Il n’était pas bien dans sa peau, il se détestait. Ce mot : Haine. Un mot si fort, si puissant…

Quelque chose lui revenait en tête depuis le début, depuis des mois. Quelque chose qu’il n’avait jamais oublié.

Un sort le percute. Un sort aux luminances rouges violacées. Peu importe la couleur, l’enfant ne distingue plus rien. Il est propulsé vers l’arrière, l’autre pleure. L’enfant sent ses os le faire souffrir, puis sa chair, puis son sang. Quelqu’un le torture. Il souffre comme jamais. Qui, qui? Il se met à pleurer. Il se met à crier. Ça fait mal, tellement mal. Un rire, un cri, des yeux qui se ferment tout de suite après avoir vu la personne qui lui faisait tant de mal : Elle. Non, pas elle. NON, PAS ELLE!!!

- Maman.

Ce mot dit avec tant de haine, déformait ses beaux traits. Ce mot qui aurait du être dit avec tellement d’amour était prononcé en contraire. Sirius l’avait détesté, il la détestait toujours. Elle s’était interposé et avait sauvé Lucius de la vengeance meurtrière du jeune homme. Combien de fois n’avait-t-il pas entendu Walburga Black lui dire avec hargne : « Si tu étais Lucius », « Comme j’aimerais que tu ne sois pas mon enfant. Comporte toi comme un grand, comme Lucius ». Toujours, encore et encore. Lucius avait été son modèle, et maintenant il le haïssait. Celui qui avait toujours été meilleur que lui. Ah! Comme Lucius Malefoy était parfait, bien sûr. Qui était assez stupide pour insulter le pauvre petit ange? Un ange cornu, vous voulez dire! Sirius avait toujours été sidéré par l’amour que Walburga éprouvait pour Malefoy. Contrairement à ce qu’elle éprouvait pour son propre fils…La jalousie, voilà le mot qui résumait bien toutes ces pensées. Sirius avait toujours été jaloux des Serpentard, ces êtres cruels et stupides. Pas parce qu’ils pouvaient, eux, si facilement se mettre du côté du mal. Pas parce qu’ils étaient d’un sang si pur que même lui ne rivalisait pas avec eux. Non. Tout simplement parce que, si il avait été dans cette maison, elle aurait été fière de lui. Elle l’aurait…

Aimé.

- Maman.


Dernière édition par le Mar 1 Mai 2007 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwënâdù
Inktoxiqué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 273
Age : 24
Citation : Avec ces rideaux, on ne voit plus les nuages...
Humeur : Déprimer, ma soeur se transforme en Américaine!
Powa ? : Powa Cékoica
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Feuilles vivantes et émotionnelles <3   Mar 17 Avr 2007 - 15:35

Franchement c'est très agréabla à lire, mais il deux trois truc bizzard.


1 "les éclairs zigzaguaient dans le ciel sombre "

le terme zigzagaient ne me semble pas juste:
"les éclairs semblaient fouetter le ciel"?

2 "En plus, normalement, c’était eux qui auraient dû ne pas dormir"

Euh ah bon? J'ai pas comprit pourquoi... Razz


3 Isil arriva à un endroit qu’elle ne connaissait pas, les yeux embués et ne distinguant plus rien, et examina ce qu’elle pouvait encore entrevoir.

C'est un peu bizzard comme phrase, non?


Volà c'est tout! Bravo en tout cas! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~°Yume°~
Comme un poisson dans l'encre...
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Citation : Tsubasa no oreta tenshitachi...
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Feuilles vivantes et émotionnelles <3   Mar 17 Avr 2007 - 16:28

deux trois trucS
bizarrE sans "d", c'est comme cauchemar pas de 'D' final!
j'ai pas compris

Brayf...revenons à nos feuilles ^___^, notre feuille en l'occurence puisqu'il n'y a qu'un seul texte m'enfin bon, passons! xD
La ponctutation est un peu bizarre (^^'), exemple:

Citation :
Car à l’envergure qu’elle prenait, on arrivait à se poser la question.

J'aurais mis une virgule juste après "car" mwa! ^-^

Car, à l'envergure qu'elle prenait, on arrivait à se poser la question.

Citation :
Elle tenta plusieurs choses.

Ici, j'aurais mis deux points.

etc.

Il y a aussi quelques maladresses de style que je ne vais pas citer parce que la flemme (eeerh gomen, je suis nulle T.T)
Pour le reste, tu as un style agréable (pour reprendre les mots de gwenadu :p) et l'action est bien décrite (dans le sens où elle est entraînante), malgré quelques répétitions! ^-^

walà ce que je pense! ^-^

p.s: je ne pense pas que ce soit le bon endroit ^^', je crois qu'il y a une partir réservée à cela...enfin je dis ça, moi, je ne dis rien! xDD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poffskein
Apprend à tenir sa plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 26
Citation : Peu de bien engendre peu de mal ;o)
Humeur : Kawaii XD
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Feuilles vivantes et émotionnelles <3   Mer 18 Avr 2007 - 0:23

C'est ce que je me suis dite également, (pour ce qui est de l'endroit où je devais poster) mais j'ai tout de même crée un topic et je mettrai des Rps aussi alors ça ne devrait pas causer trop de soucis.

Citation :
J'aurais mis une virgule juste après "car" mwa! ^-^

Arf >_< j'ai oublié Laughing

Pour la ponctuation, je te dirais que c'est mon point faible, j'y travaille, promis! king

Citation :
le terme zigzagaient ne me semble pas juste:

Hé bien, c'est un terme que nous utilisons, nous, les Québécois (enfin, peut-être est-ce moi qui délire Suspect ). Pour moi les éclairs ça signifie les illuminations qui traversent le ciel lors d'averses, je ne sais pas si ça se dit mais c'est l'image que j'avais, en tout cas ^^

Citation :
C'est un peu bizzard comme phrase, non?

Peut-être Laughing , j'aurais dû la faire plus facile à comprendre, c'est ce que tu veux dire? ^^

Citation :
Euh ah bon? J'ai pas comprit pourquoi... Razz

Là aussi j'aurais dû expliquer! En fait, les parents d'Isil sont très faciles à réveiller: Un craquement et ils ouvrent les yeux. Very Happy

Merci d'avoir spécifié tout ça, je n'en avais pas vu la plupart! Je suis contente que mon style vous plaise, ça m'a fait plaisir d'entendre vos critiques. Bisous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poffskein
Apprend à tenir sa plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 26
Citation : Peu de bien engendre peu de mal ;o)
Humeur : Kawaii XD
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Feuilles vivantes et émotionnelles <3   Mar 1 Mai 2007 - 23:01

Mise À Jour. RPG Posté sur "Et si tout était différent", forum Harry Potter. J'incarne le personnage de Sirius Black, car il n'est pas mort. Harry n'est pas le survivant et tous les Maraudeurs sont vivants. J'ai un peu déliré, je ne me suis pas relue, mais j'avais envie de vous le montrer pour que vous me disiez ce que vous en pensez Very Happy

Bisous coeur triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feuilles vivantes et émotionnelles <3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feuilles vivantes et émotionnelles <3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [règles]Parenté avec plusieurs doyen à couronne de feuilles
» [Bloodbowl] Comment remplir les feuilles de match sur La ligue
» feuilles d'équipes
» Feuilles de salace en or !
» BB Manager - feuilles d'équipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expériencre :: Partie théorique :: Feuilles volantes-
Sauter vers: